Fiscalité espagnole contre fiscalité française : le comparatif !

Fiscalité espagnole, Tout 30 commentaires   Publié le par Jonatan Carbonell

Fiscalité espagnoleDans quelles mesures la fiscalité espagnole est-elle plus avantageuse que la fiscalité française ?

Les entrepreneurs français ont de plus en plus de mal à joindre les deux bouts. Face à des charges et taxes de plus en plus élevées et une fiscalité peu flexible, ils ne sont pas épargnés. L’Espagne offre une fiscalité avantageuse à l’heure de devenir entrepreneur et de créer son entreprise. Quels sont les avantages de la fiscalité espagnole ? Charges sociales salariales, charges sociales employeurs, l’impôt sur les sociétés, charges sur le salaire du gérant… Vous retrouverez toutes ces notions plus en détail dans cet article !

Voici un tableau récapitulatif qui permet de voir, point par point, les divergences fiscales qui existent entre nos deux pays :

Fiscalité espagnole

 *Pour des chiffres actualisés, retrouvez notre article de comparaison de la fiscalité en Espagne et en France pour 2016!

 

1.    Charges sociales salariales

Pour un salaire mensuel de 1500€, les charges sociales s’élèveront à 300€ pour un salarié en France, contre 93,75€ en Espagne, soit une différence de plus de 200€.

2.    Charges sociales employeurs

Un employeur français paie un impôt à hauteur de 35 à 45% du salaire de son employé tandis qu’un employeur espagnol ne paie que 33,6%. Pour un salaire de 1500€ net, l’employeur français devra payer 525€ tandis que l’employeur espagnol paiera 504€. La fiscalité en Espagne s’avère donc là aussi plus intéressante.

3.    L’impôt sur les sociétés

Au niveau de l’impôt sur les sociétés, la fiscalité espagnole est également très avantageuse. En France, l’impôt sur les sociétés est égal à 33,33% des bénéfices réalisés. En Espagne, cet impôt sur les sociétés fonctionne par palier :

  • Pour un chiffre d’affaires inférieur à 5 millions d’euros, avec un nombre de salariés compris entre 1 et 25, l’impôt s’élèvera à 20% pour les premiers 120 202€ de bénéfices et puis à 25%,
  • Pour un chiffre d’affaires inférieur ou égal à 10 millions d’euros, les premiers 120 202€ seront taxés à 25% puis à 30%,
  • Pour un chiffre d’affaires supérieur à 10 millions d’euros, l’impôt sur les sociétés sera de 32,5% pour l’ensemble de son bénéfice.

4.    L’impôt sur le revenu

Prenons l’exemple d’un couple marié avec deux enfants à charge, ayant un salaire brut confondu de 60 000€.

En France :
* Cotisations : 60 000 x 20% = 12 000€
* Calcul de l’Impôt sur le revenu : Revenu imposable : 48 000€ ;  Impôt : 2031€
Après paiement des impôts, il restera au couple : 60 000 – 12 000 – 2031 = 45 969€

En Espagne :
* Cotisations : 60 000 x 6,4% = 3840€. Cette somme sera ramenée à 2000 euros, palier maximum pour les cotisations sociales dues.
* Impôt sur le revenu : Revenu imposable : 58 000€ ; Impôt : 11 628€
* Finalement le couple percevra après paiement des différents impôts : 60 000 – 2000 – 11628 = 46 372€

La différence entre la France et l’Espagne apparaît ici comme étant faible mais il est nécessaire de prendre en compte le niveau de vie et les salaires respectifs des pays. Le revenu du couple (60 000€) représente un revenu très élevé pour l’Espagne (3,3 fois le SMIC) tandis qu’il est standard pour la France (1,8 fois le SMIC).

5.    Cotisations sociales patronales

En France, les charges sur le salaire du gérant sont dues à hauteur de 33% pour un salaire mensuel brut inférieur à 2200€ et 42% pour un salaire supérieur à 2200€ brut par mois.

En Espagne, le montant est de 254.21€, ou 180€ s’il est âgé de moins de 35 ans.

Un gérant dont le salaire est de 3000 € brut par mois paierait 1260€ d’impôts en France et seulement 254.21€ en Espagne. Cela équivaudrait à 8,4% de son salaire contre 42% en France, soit une économie de 1005€ mensuelle !

Il s’agit d’un avantage considérable pour tous les entrepreneurs et futurs entrepreneurs désirant créer une entreprise en Espagne. La pression de la fiscalité espagnole étant moindre à tous les niveaux.

6.  l’auto-entrepreneur et les avantages de la fiscalité espagnole

Un auto-entrepreneur, qu’il soit en France ou en Espagne, ne paiera pas d’impôt sur les sociétés. Cela est logique, car il possède une responsabilité illimitée et n’a pas créé d’entreprise.

En France, les charges sociales de l’auto-entrepreneur s’élèvent à 13%, 18,3% ou 23% de son CA, en fonction du type d’activité. En Espagne, celles-ci sont fixes, et sont de 254.21€ par mois.

Cas d’un informaticien bénéficiant du régime d’auto entrepreneur et dont le chiffre d’affaires s’élève à 3000€ par mois : celui-ci sera soumis, en France, à un impôt à hauteur de 23% de son chiffre d’affaires, soit 690€ mensuels. En Espagne, le montant dû sera de 254.21€. Cet écart d’environ 430€ peut s’avérer très important, voire décisif pour l’activité de ce dernier. À l’évidence, La fiscalité espagnole apparait  encore une fois clairement plus avantageuse pour le régime auto-entrepreneur qui a aussi récemment bénéficier d’aides fiscales de la part du gouvernement espagnol.

7. Fiscalité espagnole

La fiscalité en Espagne apparaît donc vraiment avantageuse à tous les niveaux, que ce soit au niveau de l’entreprise ou au niveau individuel.

N’hésitez plus, contactez-nous et venez créer votre entreprise en Espagne en optimisant vos bénéfices et réduisant vos impôts.

Si vous avez pour projet de devenir entrepreneur en Espagne, nous pouvons vous conseiller et vous aider. N’hésitez pas à contacter l’un de nos experts en création d’entreprise en Espagne au +34 93 159 24 80 ou par mail : tas@tas-sl.es.

APPELER GRATUITEMENT un conseiller pour obtenir plus d’informations et bénéficier d’une première estimation sans engagement.

Appel gratuit, cliquez ici

Ces articles seront intéressants pour vous

acheter un bien immobilier en espagne irpf tva en espagne
Publié le par Jonatan Carbonell

30 réponses à Fiscalité espagnole contre fiscalité française : le comparatif !

  1. Gladky Boris dit :

    French citizen living in Switzerland . Age 65. Can I set up my company in Spain and be paid as “gérant” with the social and tax advantages attached as per your above article? Is there a wealth tax in Spain?
    Thank you and best regards.

  2. Florian-Admin dit :

    Hello,

    Of course you can set up a company as “gerant” and benefit the spanish tax advantages mentioned in this article. The wealth taxe exist in Spain but it depends your gains. So, in order to give you the best solutions and opportunities to take advantages in Spain, please feel free to contact our international consulting department : tas@tas-sl.es. Phone number : +34 93 159 24 80

    Regards

  3. Nicolas dit :

    Je pense qu’il y a une erreur dans le calcul pour l’auto-entrepreneur.

    En france, il y a le prélèvement libératoire sur l’imposition qui est entre 1 et 2.2%.
    Or en espagne, en plus des 254.21 €, il faudra payé l’imposition.

    Il aurait été intéressant de faire la comparaison après imposition pour savoir qui est le plus rentable

  4. Audrey Romanet dit :

    Bonjour Nicolas,

    Merci pour l’intérêt que vous portez à notre blog et pour nous avoir fait part de votre remarque.

    En Espagne, un autónomo (auto-entrepreneur) paie des charges fixes qui s’élèvent en 2013 à 255,86€. Puis, l’auto-entrepreneur aura à payer l’impôt sur le revenu espagnol (équivalent à l’IRPF en France).

    Je vous invite à lire cet article concernant le calcul de l’impôt sur le revenu en Espagne.

    En France, un auto-entrepreneur paie des charges sociales s’élevant à 13%, 18.3% ou 23% de son chiffre d’affaires, en fonction du type d’activité. Les revenus professionnels sont ensuite soumis à l’impôt sur le revenu. L’auto-entrepreneur français peut choisir de payer cet impôt par versement fiscal libératoire (sur option et sous certaines conditions) qui permet de payer l’impôt au fur et à mesure de l’encaissement de son chiffre d’affaires, en même temps que ses charges sociales.

    Les taux d’imposition appliqués en cas de versement fiscal libératoire sont les suivants :

    • 1 % pour les activités d’achat de biens destinés à être revendus en l’état, de fabrication (pour les revendre) de produits à partir de matières premières (farine, métaux, bois, céramique, etc.), de vente de denrées à consommer sur place, de fournitures de logement.
    • 1,7 % pour les autres prestations relevant d’activités industrielles et commerciales.
    • 2,2 % pour les prestations de services relevant d’activités libérales.

    Pour plus de renseignements sur le statut d’auto-entrepreneur en Espagne vous pouvez aussi lire cet article.

    Cordialement,

    Audrey

  5. Nimeskern dit :

    Bonjour,
    Si je transfère une holding en Espagne d’une société qui détient les parts d’une SARL siègant en France, et que je reste résident Français; les revenus que je peux prendre à partir de la holding en Espagne seront-ils taxés au ttre de l’IR en France ou en Espagne ?

    Merci pour votre réponse
    Cordialement
    christophe Nimeskern

  6. Audrey Romanet dit :

    Bonjour Monsieur Nimeskern,

    Concernant votre holding en Espagne, vous pouvez avoir des revenus de deux manières :

    1) Un salaire : vous paierez l’impôt de 24,75% des non-résidents en Espagne. Il vous faudra ensuite déclarer vos revenus en France et payer au prorata de l’IR en France.

    2) Des dividendes : c’est, pour vous, la solution la plus avantageuse car en Espagne vous ne serez pas taxé sur la remontée de dividendes. Vous serez taxé au titre de l’IR en France.

    La création d’ETVE (holding) en Espagne présente de nombreux avantages, je vous conseille de lire notre article traitant de ce sujet. Nos experts en création d’entreprise en Espagne sont à votre disposition pour vous conseiller et vous guider dans vos démarches de création d’holding en Espagne. Vous pouvez les contacter au +34 93 159 24 80 ou à l’adresse mail tas@tas-sl.es

    Cordialement,

    Audrey

  7. CARRARA Michel dit :

    je suis actuellement à la retraite. Je perçois la retraite de la sécurité sociale et la retraite complémentaire. J’ai l’ intention de m’ installer définitivement en ESPAGNE et je souhaiterai avoir le détail de la fiscalisation de ces revenus. Merci pour votre réponse.

  8. SintesGerald dit :

    Bonjour je souhaite crée une société a Minorque es que la fiscalités es la même cordialement

  9. Teddy Sant dit :

    Bonjour,

    Malheureusement il est impossible de vous faire ici un détail de la fiscalisation de vos revenus français. Cela dépend de plusieurs critères qui nécesite une expertise plus approfondie.

  10. Teddy Sant dit :

    Bonjour,

    Oui la fiscalité est la même qu’en Espagne. Elle diffère seulement pour les iles Canaries.

  11. gallois dit :

    Bonjour,
    Je suis sur le point d’acheter un bien en espagne.
    Le propriétaire m’annonce 29% de frais de plus value pour lui alors qu’il est propriétaire depuis de nombreuses années (environ 25 à 30 ans)
    Est-ce exact ?
    Merci de me donner quelques infos précises.

  12. Teddy Sant dit :

    Bonsoir,

    En principe, le fait que cette personne soit propriétaire depuis au moins 25 ans annule tous types d’imposition sur la plus value car entre en jeu le coeffcient de dépreciation.
    Cependant il est nécessaire d’avoir plus d’informations sur ce sujet pour pouvoir vous répondre plus précisément.

    Notre service juridique m’indique qu’il a bien recu votre mail et va vous contacter rapidement.

    Cordialement

  13. sycal dit :

    Bonjour

    Il y a 5 ou 6 ans je me suis adressé un professionnel à la frontière afin de créer une entreprise espagnol .
    Celui- ci m’avait affirmé qu’un dirigeant ne payait pas d’impôts sur le revenu jusqu’à 23000 euros
    Est-ce toujours en vigueur ou non
    Ou mieux …était-ce un mensonge …
    Cordialement

  14. François dit :

    Bonjour,

    En tant que gérant d’une société espagnole, es dividendes perçus de cette société rentrent-ils dans le calcul de l’impôt sur le revenu ou ne sont-ils taxés que leur de leur versement ?

    Cordialement

  15. Jonatan Carbonell dit :

    @Sycal

    Bonjour,

    Cette information est fausse. De votre salaire brut il faUdra déduire les charges sociales de 314 euros mensuel et ensuite calculer votre impôt sur le revenu qui dépendra de votre situation familial et de la convention qui régie votre secteur d’activité.

  16. Jonatan Carbonell dit :

    @Francois

    Bonjour,

    C’est l un des gros avantages de l’Espagne. L’impôts sur les dividendes est libératoire, c’est à dire qu’une fois l’impôt payé , les dividendes ne sont pas rattachées à votre salaire et donc n’influent pas sur l’impôt sur le revenu contrairement à ce qui est pratiqué en France.

  17. Valentin dit :

    Bonjour,

    Je suis actuellement en plein doute sur le fait de monter une SL en Espagne ou une SARL en France. Sauriez-vous où je peux trouver le même tableau comparatif mais actualisé à l’année 2015 (ou au moins 2014)?

    Plus précisément, mes doutes sont les suivants: Je suis en mesure de bénéficier de l’ACCRE pour la création de SARL en France (impliquant une exonération des charges sociales pendant 1 an, pour un CA < 120%*SMIC). Sachant que je prévois un CA compris entre 40 et 80 k€ (avec peu voire pas de charges "classiques" -je fournis un service-), quelle est la solution la moins chère?
    Cela vaudrait-il la peine de créer une société en France jusqu'à expiration de l'ACCRE puis de la fermer et d'en monter une en Espagne (en comptant les couts de création et fermeture d'entreprise dans les 2 pays)?

    Merci infiniment!!!
    Valentin

  18. Laurence dit :

    Bonjour
    Je vis a barcelone
    J ai achete la nue propriete d un appartement en france
    Dois je le declarer en espagne et sera t il impose?

  19. Ping : Fermes Bio Collaboratives | Fermes Biologiques Collaboratives

  20. Sullivan dit :

    Bonjour,

    Je souhaiterai créer mon entreprise et implanter son activité en Espagne. Est-il préférable de créer une SARL française ou sous la forme juridique espagnole?
    Dispose-t-on d’avantages temporaires en termes de fiscalité en tant que nouvel entrepreneur?

    Je vous remercie pour votre réponse,

  21. Arnaud dit :

    Bonjour, je suis auto entrepreneur en France, “agent commercial” pour différents fournisseurs français. Je pars m’installer en Espagne. Je pense également prendre des fournisseurs en Espagne et démarché le marché français et espagnol. Quel type de structure me proposez vous et où ?

  22. Jonatan Carbonell dit :

    Bonjour Arnaud,

    Merci pour votre sollicitation. Un de nos conseillers se mettra en relation avec vous dans les plus brefs délais.

    En vous souhaitant une bonne fin d’après-midi,

    Bien cordialement.

  23. PUT Daniel dit :

    Bonjour !
    Nous nous installons définitivement en Espagne. Nos retraites cumulées sont de 35000 € par an. Quel sera notre impôt en Espagne ? Merci de aiguiller. bien cordialement. Daniel et Angèle

  24. Jonatan Carbonell dit :

    Bonjour,

    Dans la mesure où nous ne pouvons répondre à cette question directement, je transmets votre demande à nos conseillers qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

    Bien cordialement.

  25. LABOURDETTE Maryse dit :

    bonjour

    Je viens d’acheter un appartement aux Canaries avec mon compagnon Nous avons deux enfants adultes chacun qui vivent en France, peut-on faire une STE genre SCI , où une autre option, intéressante pour la succession. Nous voudrions se laisser mutuellement l’usufruit au dernier vivant. Merci pour vos conseils
    Bien cordialement

  26. Jonatan Carbonell dit :

    Bonjour Maryse,

    Nous pouvons vous accompagner dans la création d’une SCI ou plus précisément l’équivalent en Espagne, nous vous invitons à prendre contact directement avec nos conseillers pour plus d’informations à ce sujet et concernant la succession dont vous parlez.
    Par email : tas@tas-sl.es ou via le formulaire de contact

    Bien cordialement

  27. Francois dit :

    bonjour je suis seul est souhaite m installer a majarque cree mon entreprise je voudrais savoir le budget a prévoir et surtout les papier a fournir mon activer est photographe et éventuellement peu être par la suite ouvrir un salon de pâtisserie donc a savoir si je peu change de statue merci beaucoup pour votre aide cordialement

  28. Jonatan Carbonell dit :

    Bonjour François,

    Si vous souhaitez obtenir un devis pour votre projet, n’hésitez pas à contacter par email à tas@tas-sl.es ou par téléphone au +34 931 592 480 notre équipe de conseillers, ils sauront vous accompagner au mieux dans vos démarches.

    Cordialement

  29. Merci d’avoir partagé toutes ces informations ! J’avoue que la fiscalité en France est vraiment élevée et je n’ose même parler de toutes les charges qui sont soustraites du salaire brut et du reste pour le montant net restant pour les employés. Du coup, ça serait très avantageux de transférer ses activités en Espagne.

  30. Jonatan Carbonell dit :

    Bonjour Monsieur,
    Je partage tout à fait votre point de vue sur la fiscalité Française, ainsi il est vrai que la fiscalité espagnole possède de nombreux avantages.
    Pour plus d’informations à ce sujet je vous invite à contacter notre service client : http://www.tas-consultoria.com/fr/contactez-nous.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

TAS Consultoria - Expertise comptable et création d'entreprise en Espagne

Le blog pour créer une entreprise en Espagne