Entrepreneuriat : de l’idée à la création

Création société Espagne Laisser un commentaire   Publié le par Jonatan Carbonell

entrepreneuriat

L’entrepreneuriat : loin d’être une sinécure

Comme disait Sénèque « Il n’y a pas de vent favorable pour celui qui ne connaît son port. » La citation est toute trouvée pour venir vous parler des étapes essentielles à réaliser dans la création d’entreprise. Sans savoir où l’on va, ni comment on y va, la réussite ne sera le bout pas au bout du chemin, ou devrais-je plutôt dire, le sommet de la montagne. Parce qu’en effet, l’entrepreneuriat est loin d’être une promenade de santé. Entre échec, crise de nerfs, premiers euros gagné et hectolitres de café ingurgités, nous vous retraçons le parcours de la création d’entreprise de l’idée jusqu’à son aboutissement.

L’entrepreneur est un randonneur né

Que faire quand on a une idée ?

Durant la constitution du projet, vous allez commencer par étudier le marché, la concurrence, définir une vision d’entreprise et une valeur à votre produit ou service.

Ces notions vont constituer la base de réflexion de votre idée. Mais le fait d’avoir une idée est très loin de constituer une fin en soi. Elle n’est que les prémices d’une possibilité entrepreneuriale future, elle ne constitue pas un business en soi. Mais à partir du moment où l’on a une idée, il va falloir chercher à l’étoffer et la rendre crédible pour vos futurs clients. Pour cela, il faut avoir l’esprit critique et être très objectif sur les forces et faiblesses de votre projet. Vous ne pouvez pas vous permettre de vous voilez la face. L’écoute et l’échange sont les principaux outils pour pourvoir avoir une vision profonde et objective de votre idée et surtout voir comment les gens y réagissent. Vous allez vous confronté à des gens qui ont de l’expérience dans l’entrepreneuriat et qui pourront vous conseillez mais surtout émettre des critiques ce qui vous permettra d’améliorer votre projet.

Au fur et à mesure de l’amélioration, vous allez tester votre idée. Dans la mesure où avez déjà défini le profil de vos clients, vous allez pouvoir aller à leur rencontre, répondre à leur interrogations, voir quels sont leurs problème et comment votre idée peut y répondre. L’objet de ces tests est d’avoir un retour d’expérience de manière à dégager une offre optimale.

Comment générer des revenus ?

Dans cette étape, on va reprendre tout ce qui permet de créer la valeur de l’entreprise et l’élément clés de la rentabilité. Connaître la chaîne de valeur de son entreprise permet de construire en suivant un business model pertinent et en cohérence avec ses clients.
Le pilier fondamental du business model est la proposition de valeur. Autrement dit, quel est le service ou produit que l’entreprise propose et face à quels clients ? Par ailleurs, vous devez vous demander comment produire efficacement mon produit / service.
Le business model va intégrer des modèles de ventes qui vont lui permettre de se structurer autour du produit et/ou service. Ce sont des modèles tels que le B2B, B2C, B2B2C avec l’émergence d’un modèle collaboratif C2C.

L’argent fait le bonheur : financer son projet

Nous arrivons sur la partie la plus délicate de votre projet. Après que vous ayez suez de votre front, essuyer des revers et des critiques durant plusieurs semaines, le plus dur reste à faire. Vous devez trouver et concrétiser des voies pour financer votre projet.
Pour cela, plusieurs possibilités existent :

    • Apport personnel

C’est la base du financement. Vous vous devez d’apporter un minimum de capital à votre projet, ne serait-ce que pour assurer le lancement et la communication. Généralement, ce montant avoisine les 10 à 20 % du projet. D’autant que plus vous aurez un apport personnel important, plus aurez de poids face aux banques ou investisseurs externes potentiel.

    • Prêt bancaire

Comme nous le disions plus haut, les banques ne vous suivront qu’à condition que vous ailliez un minimum d’apport personnel dans le projet. Ensuite, l’avantage du prêt, en dépit de l’apport financier qui peut représenter 3 fois les capitaux propres, c’est un gage de crédibilité évident pour l’octroi de subventions ou investissements extérieurs.

    • Les prix et concours

Souvent mis de côté par les entrepreneurs au vue du temps de constitution des dossiers de candidature, présentations à créer, … Or c’est un levier de communication formidable et rentable pour les jeunes entreprises. Il va vous permettre de gagner en visibilité, engendrer du réseau et créer de plus en plus de synergies autour de votre business.

    • La levée de fonds

C’est une source de financement particulière, qui se prépare sur le long terme (env. 6 mois). Vous allez devoir séduire des investisseurs, business angels ou fonds d’investissements pour qu’ils viennent financer votre capital et permettent le développement de votre structure. Dans ces cas là, il y a un risque de perte de pouvoir, et de reconnaissance dans les valeurs de l’entreprise, c’est pour cela qu’il faut choisir avec précision ses investisseurs.

Publié le par Jonatan Carbonell

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

TAS Consultoria - Expertise comptable et création d'entreprise en Espagne

Le blog pour créer une entreprise en Espagne