Avantages fiscaux pour les indépendants en Espagne

Création d'entreprise en Espagne, Fiscalité en Espagne, Freelance en Espagne, Vivre en Espagne Laisser un commentaire   Publié le par Jonatan Carbonell

Avantages fiscaux pour les indépendants en Espagne

Un indépendant est en mesure de décider de son propre temps et de prendre des décisions concernant son entreprise. Mais vous êtes-vous déjà demandé ce qui se passe au moment des impôts ? Bien que vous deviez vous soumettre à une série d’obligations devant le fisc, vous pouvez également bénéficier de certains avantages fiscaux. Vous voulez savoir de quoi il s’agit ? Nous vous l’expliquons ici !

Impôts applicables aux indépendants en Espagne

Avant de vous présenter les différents avantages fiscaux auxquels vous pouvez prétendre en tant qu’indépendant, nous souhaitons d’abord vous rappeler quels sont les impôts dont vous devez tenir compte lors de votre inscription auprès des autorités fiscales :

Quota pour les indépendants

Il est vrai que ces frais ne relèvent pas de la classification fiscale, mais ils représentent un paiement que vous devez couvrir régulièrement simplement parce que vous êtes indépendant.

En ce sens, le montant à payer dépendra du type de cotisation que vous versez, et selon la loi sur les réformes urgentes pour le travailleur indépendant, pendant les 12 premiers mois, la cotisation initiale à couvrir est de 60 euros.

Impôt sur le revenu des personnes physiques (IRPF)

La déclaration IRPF pour les indépendants doit être faite trimestriellement, en présentant les revenus et les dépenses déductibles, le cas échéant. Si vous êtes indépendant depuis plus de deux ans, cela correspond à 15%, et si vous venez de commencer, ce sera 7%.

Il est également entendu que cette taxe est appliquée en fonction de l’activité que vous exercez, de manière progressive. Par conséquent, plus vous facturez, plus vous devez payer.

 Taxe sur la valeur ajoutée (TVA)

La TVA, étant un impôt indirect, est incluse dans la facturation de l’indépendant, et vous devez présenter votre déclaration tous les trois mois, en utilisant le formulaire 303.

Qu’est-ce que cela signifie ? C’est le consommateur final qui paie la taxe aux autorités fiscales à chaque achat qu’il effectue, mais c’est le travailleur indépendant qui perçoit le montant à travers ses factures.

 

Vous pouvez également être intéressé par : Comment différer le paiement des impôts en Espagne ?

 

Quels sont les avantages fiscaux ?

Lorsque nous parlons d’avantages fiscaux, nous faisons référence à une série d’avantages d’un point de vue fiscal, dont peuvent profiter les entreprises, les PME, les indépendants ou les particuliers, au moment de remplir leurs déclarations fiscales auprès de l’Agence des impôts et de réduire ainsi la charge fiscale qui correspond à chaque cas.

De même, il est important de souligner que les avantages fiscaux ne doivent pas être confondus avec l’évasion fiscale, cette dernière étant un délit pénal.

Dans le cas de l’Espagne, les avantages fiscaux sont protégés par la loi, à l’article 134.2 de la Constitution, et peuvent être accordés pour des raisons subjectives du sujet, ou pour une activité qui, du point de vue social, du travail ou de l’environnement, mérite de bénéficier d’un avantage fiscal.

 

Vous pouvez également être intéressé par : Guide de base de la comptabilité en tant que freelance

 

Types d’avantages fiscaux pour les indépendants

Actuellement, il existe au moins cinq types d’avantages fiscaux auxquels vous pouvez prétendre en tant qu’indépendant. Il s’agit des éléments suivants :

Exemptions

Une exonération fiscale dispensera les indépendants de supporter la charge fiscale qui, en règle générale, leur correspond. Nous pouvons donc dire qu’il s’agit d’un droit qui vous permet d’exempter le paiement d’un impôt, et il peut être acquis dans les cas suivants :

Lorsqu’il n’y a pas d’obligation fiscale, bien que l’événement imposable se soit produit. C’est le cas des prestations publiques pour la naissance, l’accouchement ou l’adoption de la Sécurité sociale, des Communautés autonomes ou des entités locales.

Lorsqu’il y a une obligation fiscale, mais que l’on renonce à son paiement. Tel est le cas de l’amnistie fiscale visant à régulariser la situation fiscale.

Lorsqu’il existe une dette fiscale et qu’elle est acquittée par un paiement qui est ensuite remboursé. C’est le cas de la double imposition internationale.

Certaines activités professionnelles peuvent être exonérées de la TVA. C’est le cas des cours particuliers sur des sujets relevant du système éducatif ou des collaborations journalistiques.

Déductions

Dans le cas des déductions, celles-ci affectent directement la base imposable et réduisent les revenus soumis à l’impôt comme la TVA ou l’impôt sur le revenu des personnes physiques, à condition qu’en tant que travailleur indépendant, vous remplissiez les conditions établies.

Parmi les exemples que nous pouvons citer, citons les déductions de l’impôt sur le revenu des personnes physiques sur toutes les dépenses de fonctionnement liées à votre activité professionnelle, les dons, les salaires des employés, les cotisations de sécurité sociale, les baux et les redevances, entre autres.

Bonus

Les avantages fiscaux liés aux abattements impliquent une réduction du montant de la base imposable ou, directement, une déduction du paiement à effectuer par le travailleur indépendant.

Quelques exemples qui s’appliquent en tant que primes pour les indépendants sont : le taux forfaitaire sur la cotisation de sécurité sociale, la retenue de l’impôt sur le revenu des personnes physiques pendant les premières années du démarrage de l’activité.

 

Vous pouvez également être intéressé par : Activités exonérées de TVA : dans quels cas s’applique-t-elle ?

 

Taux réduits

Les réductions impliquent une diminution du montant de la base imposable, c’est-à-dire du pourcentage du montant de l’impôt en question.

Ainsi, les taux réduits s’appliquent aux cotisations aux plans de pension, aux pensions compensatoires, aux rentes alimentaires ou aux taux réduits de TVA lorsque vous commencez votre activité en tant qu’indépendant.

Report d’impôt

Il est possible de demander un report ou un paiement échelonné des dettes fiscales auprès de l’Agence des impôts. Dans ce cas, il n’est pas question d’une réduction du montant à payer, en fait, il peut s’agir d’intérêts de retard.

Ce type de demande est souvent requis lorsque les indépendants font face à un manque de liquidités ou ont accumulé des paiements qui rendent difficile la déclaration des impôts à la date d’échéance.

Pour les dettes inférieures à 30 000 euros, il est possible de demander un report de l’impôt sur le revenu ou de la TVA pour une période maximale de 12 mois. En revanche, si le montant est supérieur à 30 000 euros, vous devez fournir une garantie, un cautionnement ou une assurance-caution.

 

Chez TAS Consultancy, nous mettons nos experts fiscaux à votre disposition pour vous conseiller sur toutes les exigences dont vous avez besoin. Vous devez effectuer vos déclarations fiscales et vous ne savez pas comment faire ? Contactez-nous ici !

Publié le par Jonatan Carbonell

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *


*

TAS Consultoria - Expertise comptable et création d'entreprise en Espagne

Le blog pour créer une entreprise en Espagne