Réglementation du télétravail international

Juridique en Espagne Laisser un commentaire   Publié le par Jonatan Carbonell

Réglementation du télétravail international

Une nouvelle réglementation sur le télétravail devrait être approuvée cette année en Espagne et en Europe. Cette modalité de travail a été adoptée par de nombreuses organisations, mais il n’existe toujours pas de réglementation dans la loi. Voici la proposition de loi du gouvernement sur le télétravail.

Situation actuelle du télétravail

La situation générée par COVID-19 a entraîné la généralisation du régime de télétravail, au point qu’il est devenu partie intégrante d’un modèle organisationnel que de nombreuses entreprises ont décidé d’appliquer. 

Ce modèle d’organisation, notamment celles qui sont uniquement de nature administrative, a permis à de nombreuses entreprises de rester actives et de maintenir leurs effectifs en ligne.

Depuis 2002 avec l’accord-cadre européen sur le télétravail, il n’existe actuellement aucun cadre légal pour le télétravail dans le domaine des administrations publiques. Le règlement de base ne comporte aucune disposition sur le télétravail et mentionne que chaque institution établira le temps de travail de ses employés, en ayant toute autonomie pour décider de son organisation.

Les organisations qui souhaitent intégrer le télétravail comme l’un des systèmes organisationnels doivent donc prendre en compte les avantages et les difficultés du télétravail. En sachant cela, vous pourrez maximiser les aspects positifs et minimiser les aspects négatifs.

 

Vous pourriez être intéressé par : Réglementation du commerce électronique en Espagne

 

Projet de loi sur la réglementation du télétravail

En décembre de l’année dernière, le gouvernement a approuvé le projet de loi sur les start-ups, qui introduit d’importantes modifications fiscales, commerciales et d’immigration pour les start-ups en Espagne.

Pour l’instant, cette loi devrait être adoptée à la mi-2022. Il vise à attirer les talents et les investissements grâce à une nouvelle autorisation de visa et de résidence pour les télétravailleurs internationaux, contribuant ainsi à créer de meilleurs écosystèmes permettant aux entrepreneurs de s’établir. 

Le gouvernement espère avoir des effets positifs sur le territoire en facilitant la réactivation de la consommation et de l’économie locale. Cette nouvelle figure de résidence pour les nomades numériques sera introduite dans la loi 14/2013 (loi sur les entrepreneurs), comprenant 3 articles sur le télétravail international.

Qui est un télétravailleur international ?

Un visa ou un permis de séjour pour le télétravail international peut être obtenu par un étranger qui va exercer un travail ou une activité professionnelle en Espagne pour des entreprises non espagnoles, par le biais du travail en ligne.

Les étrangers qui exercent des activités professionnelles pour une entreprise située en Espagne peuvent également présenter une demande, à condition que le pourcentage de ces activités ne dépasse pas 20 % de leur activité professionnelle totale.

En outre, les étrangers qui peuvent accréditer des études supérieures dans des universités au prestige reconnu ou qui ont une expérience professionnelle d’au moins 3 ans.

 

Vous pourriez être intéressé par : Comment établir une succursale en Espagne ?

 

Conditions à remplir pour demander un visa de télétravailleur international

Pour demander ce visa ou cette autorisation, la personne doit présenter :

  • L’existence d’une activité réelle, continue et antérieure d’au moins 1 an dans l’entreprise auprès de laquelle le télétravailleur est maintenu.
  • Preuve que l’emploi ou la relation professionnelle peut être exercé à distance grâce à un contrat de travail et/ou un accord de télétravail.
  • Existence d’une relation antérieure avec l’entreprise de 3 mois, tant pour l’emploi que pour les relations professionnelles.
  • Présence et absence de casier judiciaire dans le pays et dans les autres pays où la personne a résidé.
  • Pouvoir démontrer que vous disposez de ressources financières suffisantes pour vivre et que vous avez votre propre assurance maladie.

Différence entre un visa et une autorisation

Si le télétravailleur international n’a pas l’intention de résider en Espagne pour une période supérieure à un an, il doit demander un visa de télétravail international.  Le visa sera suffisant pour résider et travailler en Espagne pendant la durée du visa.

Autrement, les étrangers qui ont l’intention de résider et de télétravailler en Espagne pendant une période de plus d’un an doivent demander un permis de séjour, qui sera valable pendant 3 ans, sauf si une période plus courte est demandée, et pourra être renouvelé pour des périodes successives de 2 ans jusqu’à l’obtention de la nationalité ou de la résidence permanente.

Cette prolongation de séjour peut être renouvelée à condition que vous présentiez votre demande dans les 60 jours précédant l’expiration de votre visa.

 

Vous pourriez être intéressé par : Souscrire une assurance pour les étrangers en Espagne 

 

Régime fiscal spécial pour les impatriés ou loi Beckham

Le Startups Act influence et modifie substantiellement ce régime spécial pour les impatriés. Parmi les amendements, il inclut le télétravail international comme l’un des cas de motifs de voyage auxquels le régime fiscal spécial peut être appliqué.

Cette demande permettra à la personne d’appliquer un taux d’imposition fixe de 24 % sur ses revenus du travail pendant les 6 premières années, à condition que l’étranger n’ait pas été résident en Espagne pendant les 5 années précédentes.

Une autre modification permet aux étrangers en possession de ce visa de prolonger leur séjour de plus d’un an, pour autant qu’ils en fassent la demande dans le délai susmentionné.

 

Restez au courant de ces nouvelles et d’autres nouvelles d’Espagne grâce à nos réseaux sociaux tels que @TASConsultingES. Si vous avez besoin d’aide pour émigrer en Espagne, veuillez contacter l’un de nos consultants par e-mail ou connectez-vous à TAS Consulting et découvrez tous nos plans et services.

Publié le par Jonatan Carbonell

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *


*

TAS Consultoria - Expertise comptable et création d'entreprise en Espagne

Le blog pour créer une entreprise en Espagne