Embaucher un stagiaire en Espagne

Tout, Vivre en Espagne Laisser un commentaire   Publié le par Jonatan Carbonell

global_operations_trainee_program

Les stages d’insertion professionnelle font partie intégrante de la plupart des cursus scolaire. La plupart du temps ceux-ci sont d’une grande importance et représentent pour les étudiants une occasion de s’insérer dans le monde du travail. Bien souvent ils constituent un élément essentiel de la formation et servent de passerelle indispensable entre la vie scolaire et la vie active.

En tant que chef d’entreprise, un stagiaire représente l’occasion de former un futur employé et est synonyme de vent de fraîcheur dans l’entreprise. C’est au final le meilleur moyen pour recruter des nouveaux talents.

Comment intégrer des stagiaires dans votre personnel?

Trois possibilités s’offrent à vous en Espagne:

  • Le contrat de stage
  • Le recrutement pour la formation et l’apprentissage
  • Les accords entre universités et entreprises

Chacune des 3 options comprends des nuances qui les différencient même si le principe de base est le même.

Les accords entre universités et entreprises

Cette option fait partie des plus courante, elle consiste à embaucher des étudiants bénéficiant d’une bourse grâce à des accords signés avec une entité de l’enseignement supérieur.

L’une des options les plus récurrentes consiste à embaucher des boursiers grâce aux accords signés avec différentes entités d’enseignement supérieur. Ces accords ont pour objet de permettre aux étudiants d’effectuer des stages en entreprise. À cet effet, des accords sont conclus entre l’Université et l’entreprise, en vertu des décrets royaux 1497/1981 et 1845/1994, qui régissent les accords de coopération dans le domaine de l’éducation.

Contrat par écrit

Comme tout contrat conventionnel, il doit être écrit et la personne à qui le contrat est destiné doit y être mentionnée ainsi que la durée et le poste à pourvoir durant le stage. Le Service Public de l’Emploi est censé le recevoir 10 jours avant le début du stage.

Dans ce cas-ci, le stagiaire doit effectuer une prestation de minimum 6 mois et au maximum 2 ans.

Le salaire est lui déterminé par la convention collective. Il est important de noter qu’il ne peut pas être inférieur à 60% ou 75% du salaire d’un employé avec un poste identique ni au salaire minimum interprofessionnel. Pour vous faire une idée du montant des salaires en Espagne, vous pouvez consulter notre article concernant le salaire moyen en Espagne.

En résumé le contrat fourni par l’employeur au stagiaire doit mentionner la durée du stage, le poste occupé et les tâches principales à effectuer.

Embauche pour la formation et l’apprentissage

Dans ce type de contrat l’objectif est la qualification professionnelle des travailleurs avec une activité de formation reçue dans le cadre du système de formation professionnelle du système éducatif. Cela signifie que ce type de stage s’adresse plutôt aux étudiants non universitaires, c’est-à-dire plus spécifiquement aux apprentis en formation professionnelle.

La durée du contrat doit être au minimum un an et au maximum 3 ans avec un salaire qui ne peut pas être inférieur au salaire minimum interprofessionnel (SMI).

Dans ce cas, les entreprises peuvent jouir d’une réduction des cotisations entrepreneuriales à hauteur de 100% du montant pour les entreprises comprenant moins de 250 travailleurs et 75% pour celles de plus de 250 travailleurs. Un financement pour la formation est également fourni.

Les obligations de l’employeur

Au moment d’embaucher un stagiaire, il est important d’être conscient des conditions qui ,conformément à la loi nº28518 en Espagne, régissent ce processus.

  • Journée de travail du stagiaire:  Les stages pré-professionnels ne seront pas supérieurs à 6 heures par jour ni 30 heures par semaine.
  • Journée de travail du stagiaire : Les pratiques pré-professionnelles ne dépasseront pas six heures par jour ni trente heures par semaine.
    Les stages professionnels, quant à eux, ne seront pas supérieures à 8 heures par jour ou 48 heures par semaine.
  • Pauses : Votre entreprise est obligée d’accorder une interruption de travail de quinze (15) jours si la durée du contrat est supérieure à 12 mois.
  • Paiements supplémentaires : Votre entreprise est également tenue d’accorder au stagiaire un bonus équivalent à la moitié de son versement mensuel tous les six mois.

Si vous avez des questions supplémentaires, n’hésitez pas à nous contacter et à découvrir nos services.

 








 

 

Publié le par Jonatan Carbonell

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

TAS Consultoria - Expertise comptable et création d'entreprise en Espagne

Le blog pour créer une entreprise en Espagne