Le plan comptable espagnol

Actualité Laisser un commentaire   Publié le par Jonatan Carbonell

 

Le plan comptable espagnolL’Espagne est une terre d’accueil pour les petites et moyennes entreprises qui souhaitent bénéficier d’un climat économique favorable.

De plus en plus d’entrepreneurs français font le choix d’y installer leur entreprise afin de bénéficier des bonnes relations commerciales entre l’Espagne et la France. 

Mais pour réussir l’implantation de sa société ou de son entreprise, il convient de maitriser la législation espagnole et d’être informé sur les règles comptables existantes en Espagne. Dans cet article, nous vous aidons à y voir plus clair en matière de plan comptable espagnol. 

Comment réussir son implantation comptable en Espagne ? 

Comme nous le précisons en introduction, les relations bilatérales et commerciales entre la France et l’Espagne sont au beau fixe depuis des décennies. 

En effet, la France est le premier partenaire commercial de l’Espagne, notamment grâce à ses nombreux secteurs d’activités communs dédiés à l’industrie automobile, à l’aéronautique, à l’industrie du textile et de la mode ainsi qu’au secteur de l’électricité. 

Cela se traduit par des exportations de l’Espagne vers la France de 35,5 millions d’euros, tandis que les importations espagnoles s’élèvent à plus de 28 millions d’euros. 

Des chiffres très attractifs qui encouragent les Français à venir implanter leur entreprise en Espagne. 

Comprendre la comptabilité espagnole 

Dans son histoire moderne, l’Espagne a connu de profondes restructurations au niveau législatif en optimisant les normes comptables afin d’encourager le développement de l’activité économique. 

Le PGC 

Le plan comptable espagnol a été normalisé à partir de 1973, on parle également de Plan Comptable Général (PGC). 

Cette législation spécifique permet d’encadrer la comptabilité des sociétés immobilières, des secteurs de l’automobile, du sport ainsi que des moyennes entreprises. 

La normalisation du plan comptable espagnol est très utile pour permettre à l’Espagne de nouer des partenariats avec l’ensemble des pays membres de l’Union Européenne. 

On retrouve également une classification des entreprises selon le nombre de salariés présents et le volume d’activité engagé : 

  • Micro-entreprise : moins de 2 millions d’euros de Chiffre d’Affaires (CA), moins de 10 salariés dans l’entreprise. 
  • PGCPYME : moins de 5 millions d’euros de CA, moins de 50 salariés. 
  • PGC : moins de 22,8 millions d’euros de CA, moins de 250 salariés. 

Le PGCPYME

En Espagne, il existe un plan comptable spécialement dédié pour les entreprises de taille moyenne, c’est le Plan Comptable Général pour les Petites et Moyennes Entreprises (PGCPYME). 

Ainsi, comme dans l’ensemble des pays membres de l’UE, le plan comptable espagnol propose une classification des entreprises et reconnait l’existence des PME.

En Espagne, les entreprises qui n’ont pas de salarié, appelées « micro entreprises », représentent près de 52%.  

Se faire accompagner par un comptable espagnol 

Nous encourageons les entrepreneurs français souhaitant s’installer en Espagne à prendre contact avec un comptable espagnol. Créer son entreprise en espagne ce n’est pas une démarche à prendre à la légère ! 

Comme en France, le comptable espagnol est un professionnel qui aide les entrepreneurs de petites et moyennes entreprises à organiser leur comptabilité. Cet expert connait parfaitement le plan comptable espagnol et saura vous conseiller professionnellement. 

Quels sont les avantages d’avoir un compte espagnol ? 

  • Réaliser des démarches administratives auprès des établissements espagnols 
  • Vous tenir informé de l’évolution des lois fiscales 
  • Vous conseiller dans diverses situations financières 
  • Réaliser une comptabilité en respectant les normes comptables espagnoles

Un professionnel espagnol qui connait la comptabilité française 

Si l’activité de l’entreprise réalise des liens commerciaux entre la France et l’Espagne, il est vivement conseillé de prendre un comptable qui a connaissance de la législation française. 

Pour bien choisir un comptable espagnol, il est important d’être attentif à ses différents domaines de compétences, de jauger ses spécialisations et de sélectionner les professionnels ayant un bon rapport qualité/prix. 

Enfin, l’expert-comptable n’est pas le seul professionnel qui est habilité à comprendre et maitriser le plan comptable espagnol, un avocat fiscaliste et un notaire peuvent également vous orienter dans vos démarches professionnelles. 

Publié le par Jonatan Carbonell

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

TAS Consultoria - Expertise comptable et création d'entreprise en Espagne

Le blog pour créer une entreprise en Espagne