Entrepreneuriat : les traits de caractère de l’entrepreneur

L'actualité en Espagne Laisser un commentaire   Publié le par Jonatan Carbonell

entrepreneuriatÊtes vous fait pour l’entrepreneuriat ?

Selon un sondage réalisé par l’institut Think, les français ont une sensibilité paradoxale par rapport à l’entrepreneuriat. En effet, ils ont une préférence pour le salariat, le CDI, autrement dit la protection contre le chômage. Mais conserve une envie d’entreprendre. D’autant qu’ils ont de plus en plus une vision positive de la création d’entreprise. Cet état d’esprit se ressent sur la nouvelle génération puisque prés de 49% des étudiants prétendent avoir envie d’entreprendre contre 51% des cadres et 22% des retraités. On remarque que c’est un phénomène transgénérationnel. Or bien que cela touche la population, est-on réellement tous fait pour entreprendre ?


En octobre 2014, associé au Figaro, le baromètre Envie d’Entreprendre Idinvest Partners, a publié une étude traçant le profil d’un entrepreneur de nos jours. Réalisé sur 4999 personnes, il en ressort qu’un entrepreneur est un homme cadre francilien de 43 ans dont sa principale volonté est un désir de liberté et d’indépendance.

Vous reconnaissez vous dans cet entrepreneur ?

Comme nous l’avions vu précédemment, la principale motivation d’un entrepreneur est d’être indépendant. C’est une personne qui se complait et qui est épanoui dans une liberté créative.

    • Un non-conformiste

« Entreprendre, c’est ne pas accepter le monde tel qu’il est » Monique Canto- Spencer (Directrice de l’Ecole Normale Supérieure).

A l’image d’un rebelle, le créateur ne se projette pas dans le statut de salarié, il s’y sent même à l’étroit. C’est donc quelqu’un de définitivement curieux, qui n’a de cesse de chercher l’originalité ou la nouveauté dans le monde qui l’entoure. Car avec cette curiosité et son originalité, il arrive à percevoir les manques et les combler par des produits ou des services.

    • Confiant en l’avenir

L’entrepreneur est une personne qui va accepter l’échec, se nourrir de celui-ci pour rebondir et en ressortir plus fort. Mais pour faire face à l’échec, il faut être optimiste non seulement dans son projet mais dans la propension que la société a à s’améliorer elle-même. C’est quelqu’un qui, n’ayant pas peur de faire des erreurs, va faire des essais et oser faire des choses que d’autres ne s’y risqueraient pas. Mais pour avoir ce comportement il faut avoir une confiance en soi (et en son projet) inflexible. Car c’est votre persévérance qui fera avancer votre projet.

    • Plaisir

En effet, un entrepreneur est une personne qui est motivé, confiante et tenace dans ce qu’il réalise. La persévérance et l’opiniâtreté sont des traits intrinsèques à l’entrepreneur. Mais pour que la motivation ne s’altère pas, le caractère enthousiaste et la notion de plaisir doivent être inhérente au projet.

Enfin, en dépit du fait que la persévérance est un trait de caractère principal, l’entrepeneur est quelqu’un de responsable, qui se connaît, qui a un équilibre de vie et le soutien de sa famille. Je dirai que la personnalité de l’entrepreneur est un savant mélange entre la volonté de changer le monde qui l’entoure et la réalité de distribuer une offre qui soit viable financièrement et socialement accepté.

Publié le par Jonatan Carbonell

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *


*

TAS Consultoria - Expertise comptable et création d'entreprise en Espagne

Le blog pour créer une entreprise en Espagne