La crise économique en France

Actualité, Tout 2 commentaires   Publié le par Jonatan Carbonell

crise-économique-en-FranceSi les médias européens et mondiaux mettent l’accent sur les pays du sud de l’Europe tel que le Portugal, l’Italie, la Grèce, ou encore l’Espagne, l’économie française est pourtant bel et bien touchée de plein fouet par la crise.

Les principales conséquences de la crise économique en France sont la suppressions de postes, la baisse du pouvoir d’achat, la hausse de la dette publique, des mesures de rigueur, etc.

Bilan et aperçu de la crise économique en France

Marché de l’emploi

L’une des premières conséquences de la crise économique en France concerne le marché du travail. Avec plus de 600 000 suppressions de postes depuis 2007, le marché de l’emploi français souffre. Depuis le début de la crise en 2008, le taux de chômage n’a cessé d’augmenter. Il est actuellement de 10 % de la population active. Ces difficultés touchent en premier lieu les petites et moyennes entreprises, très vulnérables aux évolutions des marchés économiques. Mais depuis le début de l’année 2012, les grandes entreprises françaises s’avouent à leur tour dans la difficulté et mettent en place des campagnes de licenciements massives. Chez PSA Peugeot Citroën par exemple, environ 10 000 postes devraient être supprimés prochainement, contre 1000 chez Conforama : l’équivalent de 10 % de leurs effectifs totaux respectifs.

Quant à ces réductions d’effectifs massives, les Français parviennent de plus en plus difficilement à trouver un emploi et leur niveau de vie s’en ressent.

Niveau de vie et pouvoir d’achat

En effet, les prévisions annoncent une baisse du pouvoir d’achat en France de 1,2 % pour l’année 2012 : il s’agit du plus fort recul depuis 1984 ! Le coût de la vie ne cesse d’augmenter (prix du gaz, prix de l’essence, prix de l’immobilier, etc) tandis que les salaires n’évoluent pas et que de plus en plus de Français se retrouvent sans emploi. Par conséquent, la consommation des ménages s’en ressent et la demande continue de diminuer, affectant une nouvelle fois les résultats des entreprises françaises.

Dette publique et croissance

À la hauteur du pays, les données suivent le même schéma : les prévisions de croissance établies par l’INSEE viennent d’être revues à la baisse avec une estimation de croissance du PIB à 1.1 % pour 2013 (contre une prévision initiale à 1.7 %). Ces prévisions traduisent le ralentissement des marchés et donc de l’activité économique générale.

Par ailleurs, la dette publique française a enregistré une nette hausse au cours du premier trimestre 2012. Celle-ci a augmenté de 72.4 milliards d’euros durant cette période (une hausse de 3 % depuis la fin 2011).

Afin de réduire l’équilibre budgétaire dépenses/recettes, le gouvernement est finalement contraint d’adopter une politique de rigueur et de mettre en place des mesures « d’austérité ». Ainsi, une nouvelle tranche à 75 % a été créée pour l’impôt sur le revenu. En outre, les heures supplémentaires défiscalisées seront supprimées et les aides sociales réduites.

La crise économique en France ne cesse de sévir depuis 2008. Les prévisions actuelles ne laissent pas deviner une accalmie et les entreprises et entrepreneurs français anticipent d’ores et déjà les futurs ravages de la crise.

Si vous avez pour projet de vous installer en Espagne, nous pouvons vous conseiller et vous aider. N’hésitez pas à contacter l’un de nos conseillers au +34 93 159 24 80 ou par mail : tas@tas-sl.es.

APPELER GRATUITEMENT un conseiller pour obtenir plus d’informations et bénéficier d’une première estimation sans engagement.

Appel gratuit, cliquez ici

Publié le par Jonatan Carbonell

2 réponses à La crise économique en France

  1. vaz dit :

    La crise économique en France va rejoindre bientôt les autres pays de l’Europe touché.
    Les nouvelles législations mises en place ou qui vont être mise en place sont catastrophique pour le français moyen…
    Vous mentionnez le marché de l’emploi, le pouvoir d’achat, la dette publique et croissance, mais je rajouterai un petit point que vous ne mentionnez pas, ce sont les jeux, passion grandissante des français et autres afin de combattre cette crise économique, un espoir pour le peuple de grossir son budget, mais malheureusement, c’est plutôt le contraire qui arrive, et le seul et unique gagnant et par exemple la francaise des jeux qui s’enrichit à vue d’oeil. Lu dans cet article: http://www.casinosguide.net/40534-crise-monde-favorise-jeux-argent-40534.htm, vous voyez que cette crise économique influence fortement les personnes à jouer et rejouer afin d’espérer renflouer leur capital, mais cause perdue et plutôt desastreuse…. Que va-t-on devenir????

  2. Audrey Romanet dit :

    Bonjour,

    Effectivement, comme vous avez pu nous le faire remarquer, la crise favorise les jeux d’argent et nombreux sont les français qui en ces temps délicats pour les finances ont en profité pour jouer afin de gagner un gros lot. En Espagne, bien que la crise touche fortement les ménages, les espagnols n’hésitent pas à jouer de grosses sommes d’argent, toujours dans l’espoir de gagner un peu d’argent. Malheureusement, très peu nombreux sont les gagnants! Ceci est une des conséquences néfastes de la crise économique d’aujourd’hui.

    Merci de nous avoir fait part de votre réflexion.

    Bonne journée!

    Audrey

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

TAS Consultoria - Expertise comptable et création d'entreprise en Espagne

Le blog pour créer une entreprise en Espagne