Administrateur d’une entreprise en Espagne marié dans un régime de communauté

Création société Espagne Laisser un commentaire   Publié le par Jonatan Carbonell

dos_businessman

Administrateur d’une entreprise en Espagne marié dans un régime de communauté

L’administrateur d’une entreprise en Espagne ou tout administrateur d’une SA ou d’une SL peut être responsable des dettes de la société avec son propre patrimoine. Dans ce contexte, il est responsable avec son propre patrimoine privé et aussi avec le patrimoine de la communauté. Il est alors impératif de prévoir ce risque.

Responsabilité de l’administrateur

L’administrateur d’une SA ou d’une SL peut être responsable des dettes de la société (envers les autorités fiscales ou d’autres créanciers) avec ses propres actifs.
Cela intervient par exemple lorsque la société est en cours de dissolution (parce que les pertes ont laissé sa valeur nette inférieure à la moitié du capital social) et que l’administrateur ne convoque pas les associés pour régulariser la situation ou pour dissoudre la société. Attention ! Dans ce cas, l’administrateur peut être responsable des dettes contractées après la cause de la dissolution.

En outre, si l’entreprise cesse ses activités, l’administrateur d’une entreprise en Espagne est également responsable envers les autorités fiscales de toute dette fiscale en cours (si l’entreprise n’a pas d’actifs pour la payer).

Dans le cas des comptes de profits et pertes, l’administrateur est responsable vis-à-vis de l’administration fiscale et des autres créanciers avec son patrimoine privé. Toutefois, si vous êtes marié en communauté de biens, vous devez savoir que vous êtes également responsable de vos biens communautaires :

Les biens communautaires sont ceux acquis pendant le mariage par l’un ou l’autre des époux avec de l’argent commun (par exemple, la résidence habituelle du couple).
Toutefois, les biens personnels du conjoint de l’administrateur (par exemple, les biens possédés avant le mariage ou les biens acquis plus tard par héritage) ne sont pas responsables.

Comment éviter cela ?

Si vous vous trouvez dans cette situation (vous êtes administrateur d’une entreprise en Espagne et vous êtes marié en communauté de biens.), évitez ce risque afin que seul votre patrimoine privé soit responsable de vos responsabilités en tant qu’administrateur. Pour ce faire, signer un contrat de mariage devant un notaire dans lequel vous et votre conjoint réglé le régime matrimonial (attribution des biens) et optez pour le régime de la séparation de biens.

Par exemple, si vous et votre conjoint ont votre résidence habituelle et une deuxième résidence, les deux biens sont responsables des dettes qui peuvent survenir dans l’exercice de la fonction d’administrateur. Mais si vous réglez le régime de la communauté de biens et que votre conjoint obtient la résidence principale, il ne sera plus responsable de ces éventuelles dettes fiscales ou envers des tiers.

Le plus tôt sera le mieux

Ils ne cessent de répondre : signez les contrats de mariage avec votre conjoint dès que possible. Dans tous les cas, faites-le avant que la dette de l’administrateur ne naisse :
La modification du régime économico-matrimonial (de la communauté de biens à la séparation de biens) ne porte pas atteinte aux droits des tiers.
Par conséquent, si la dette a déjà été contractée, tous les biens de la communauté continuent d’en être responsables, même si une partie de celle-ci est attribuée ultérieurement au conjoint non-administrateur.

lavoro-autonomo

En guise d’illustration, une société avait des dettes envers les autorités fiscales au titre de l’impôt sur les sociétés et de la TVA pour les années 2012 à 2016, dont son administrateur était responsable. Cet administrateur a accordé des règlements de mariage (attribution de certains biens au conjoint) en l’an 2017. Attention ! Si l’administration fiscale tente maintenant de saisir les biens de l’administrateur, elle peut également saisir le domicile du conjoint, car celui-ci était un bien lucratif au moment où la dette a été contractée.

Si vous êtes administrateur d’une entreprise en Espagne et que vous êtes mariés en communauté de biens, protégez les biens de votre conjoint. Pour ce faire, changez votre régime matrimonial de la communauté de biens à la séparation de biens.

Publié le par Jonatan Carbonell

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

TAS Consultoria - Expertise comptable et création d'entreprise en Espagne

Le blog pour créer une entreprise en Espagne