jon
saisie espagne
Contactez-nous maintenant! Nos experts vous répondent en moins de 24h
Contactez-nous

La saisie en Espagne dopée para la crise

Cela fait maintenant 10 ans que les premiers symptômes annonçant l’effondrement imminente du système bancaire mondial sont apparus. En 2008, l’Espagne n’a pas été en mesure d’identifier les défaillances du système avec l’éclatement de la bulle immobilière.

En effet, le gouvernement n’a pas réussi à traiter les sérieux déséquilibres macroéconomiques dans l’économie et cela s’est fait ressentir sur le secteur de l’immobilier en Espagne et sur le déficit du système bancaire.

La conséquence est connue, l’Espagne a subi une des crises économiques les plus profondes de son histoire, ce qui a contribué à la détérioration du secteur financier.

Ce sont des millions de contribuables espagnols qui ont dû éponger les coûts astronomiques de l’endettement public et beaucoup ne se sont pas relevés d’un tel choc. Les régions les plus touchées par les procédures de saisie sont la Catalogne avec Barcelone en ligne de mire, mais également la Costa Brava et la Costa Blanca.

Parfois les procédures de saisie peuvent intervenir dans le cadre d’un trafic d’armes ou de stupéfiants, par exemple le trafic de cocaïne et de cannabis provenant du Maroc.

La saisie bancaire et la saisie immobilière en Espagne

Quelles conséquences cette crise économique a-t-elle eu sur les citoyens espagnols et les entreprises ? Malheureusement, les saisies bancaires et les saisies immobilières en Espagne se sont multipliées et des millions d’Espagnols n’ont pas été en capacité de rembourser le coût réel de leur investissement immobilier.

La saisie bancaire en Espagne

La procédure de saisie bancaire en Espagne ou de retenue des fonds sur le compte bancaire de la personne qui ne peut plus payer ses dettes, rembourser son prêt immobilier ou payer ses impôts à l’administration fiscale est très encadrée par la loi.

C’est le code civil espagnol qui en donne les limites et, comme son nom l’indique, une saisie bancaire permet à un créancier, à un établissement bancaire ou encore à une administration publique de retirer librement des fonds d’un compte courant jusqu’à ce que la dette soit épuisée.

Une procédure encadrée et limitée

En Espagne et comme dans la plupart des pays de l’Union européenne, la saisie bancaire ne peut se faire de manière libre et ce n’est pas directement le créancier qui pioche l’argent sur le compte bancaire du débiteur.

En effet, la plupart des saisies bancaires nécessitent une ordonnance d’un tribunal espagnol qui fait suite à une condamnation judiciaire. Les créanciers et les agents de recouvrement sont contraints de déposer des plaintes civiles devant les tribunaux avec l’espoir d’obtenir un jugement favorable.

Cette première phase judiciaire permet au créancier de faire valoir ses droits devant le tribunal et de prouver que le débiteur a bel et bien souscrit un crédit qui n’a pas été payé.

Quand la bulle immobilière a éclaté en Espagne, des milliers de petits investisseurs n’ont pas été en capacité de rembourser leur crédit auprès des établissements bancaires. C’est ce genre de situation qui peut amener la banque à saisir le tribunal et demander la saisie des comptes bancaires du propriétaire.

La seconde phase judiciaire oblige le débiteur à payer une certaine somme d’argent dans la limite imposée par le Code Civil espagnol. Si la personne ne paye pas, le juge signe une ordonnance de saisie bancaire avec parfois l’appui de la police pour perquisitionner le lieu de vie du débiteur.

La saisie immobilière en Espagne

La saisie immobilière en Espagne découle parfois de la saisie bancaire lorsque le créancier n’a plus les fonds bancaires permettant de rembourser ses dettes.

Dans cette situation, la procédure judiciaire continue son travail d’investigation à la recherche d’actifs permettant de rembourser la somme due, le juge se tourne alors du côté des biens immobiliers et matériels du débiteur, l’appui de la police est parfois demandé. Le juge demande des expertises détaillées sur la nature des biens possédés, sur leur valeur et il s’assure que le débiteur est bien le propriétaire de ces biens.

La saisie immobilière touche la maison ou l’appartement mais également les autres parties qui y sont rattachées : piscine, terrain, local, voiture et toutes les infrastructures qui sont liées de près ou de loin au bien immobilier.

Les tribunaux répertorient tous les biens et mettent la maison ou l’appartement saisi aux enchères. Depuis 2013, le gouvernement espagnol a fortement amélioré la transparence sur ce type de transaction immobilière, désormais la vente aux enchères est publique c’est-à-dire que chacun peut participer à hauteur de 5% du prix de la valeur du bien.

Ainsi, la vente aux enchères est ouverte aux petits épargnants espagnols souhaitant une résidence secondaire pour leur retraite mais aussi aux investisseurs étrangers qui souhaitent réaliser une belle opération financière.

Car dans la plupart des cas les biens immobiliers proposés aux enchères sont vendus en dessous du prix de l’immobilier, la décote selon les régions et les types de biens proposés peut atteindre jusqu’à 40%.

Si vous avez pour projet de devenir propriétaire et acheter un bien immobilier en Espagne, nous pouvons vous conseiller et vous aider. N’hésitez pas à contacter un de nos experts en achat immobilier en Espagne au +34 931 592 480 ou par mail tas@tas-sl.es.