Le salaire espagnol, une opportunité entrepreneuriale

Actualité Laisser un commentaire   Publié le par Jonatan Carbonell

salaire-espagnolLe salaire espagnol, l’un des plus faible d’Europe

Bien que l’imposition espagnole soit relativement importante et pèse sur les revenus des ménages, le secteur privé s’en sort mieux notamment au niveau du salaire espagnol. La gestion sociale de votre entreprise sera plus simple et subira moins de pression de la part de l’environnement.

Si on ne prend pas en compte les pays d’Europe centrale où les coûts salariaux ne sont pas représentatifs du reste de l’Europe, le salaire minimum espagnol, 757€ mensuel brut, est l’un des plus faible en Europe. Celui de l’Allemagne est de 1473€ ou de la France 1458€. Malgré le fait qu’au niveau économique, l’Espagne a plus de mal à reprendre le chemin de la croissance, le fait d’avoir une pression sur la gestion sociale moindre va aider les entrepreneurs à venir investir en Espagne.

Une masse salariale allégée

Depuis le 01 janvier 2015, le smic espagnol est passé à 757€ mensuel brut pour 40h par semaine et comme on l’a vu dans le graphe précédent, le salaire moyen en Espagne est largement moins important que le salaire moyen français. Si l’on regarde sur un an, la différence entre les deux est flagrante. Avec le salaire moyen espagnol, nous sommes a 31000€ brut (2600€ mensuel brut) alors que pour le salaire moyen français nous sommes a 41500€ (3457€ mensuel brut). Soit une différence de plus de 10 K €, qui, répartie sur l’ensemble des salariés permet de dégager des marges qui peuvent être ré-allouer dans l’entreprise.

En conséquence, la politique salariale et la gestion sociale dans les entreprises espagnoles sont plus flexibles dans la mesure où la masse salariale fait peser moins de pression sur les coûts généraux de l’entreprise, lui procurant donc une marge de manœuvre plus importante.

Pour les entrepreneurs et chefs d’entreprises qui souhaitent créer une société en Espagne, c’est une aubaine. Au vue de ce que peux générer en termes de coûts une masse salariale en France, le calcul est rapide. D’autant qu’en Espagne, les entrepreneurs feront face à une main d’œuvre qualifiée.

Publié le par Jonatan Carbonell

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

TAS Consultoria - Expertise comptable et création d'entreprise en Espagne

Le blog pour créer une entreprise en Espagne