La retraite en espagne

Vivre en Espagne Laisser un commentaire   Publié le par Jonatan Carbonell

La retraite en Espagne

retraite espagne

L’Espagne est l’un des pays de l’Union Européen où il fait bon vivre pour les retraités français. Ils sont de plus en plus nombreux à faire leurs valises pour ce beau pays, ses paysages luxuriants, sa douceur de vie et son coût de la vie plus faible qu’en France. 

Dans cet article, nous vous présentons les différentes démarches à effectuer pour passer sa retraite en Espagne en toute simplicité. 

Comment passer sa retraite en Espagne ?

L’Espagne est une terre d’accueil idéale pour des milliers de séniors qui ont décidé de couler des jours heureux au soleil. Sa proximité avec la France et sa qualité de vie en font une destination privilégiée pour les retraités français. 

Toutefois, il convient de préparer son séjour à l’avance en anticipant les nombreuses démarches administratives qui vont se présenter rapidement. 

Si vous êtes citoyen d’un pays de l’Union Européenne et que vous avez travaillé suffisamment pour capitaliser vos droits à la retraite, vous n’aurez aucune difficulté à toucher votre pension et venir vous installer en Espagne. 

Se rapprocher de l’administration chargée de vos droits à la retraite 

Dans un premier temps, vous devez vous rapprocher des administrations du pays dans lequel vous avez cotisé pendant de nombreuses années. Ainsi, il est vivement conseillé de vous tenir informé de la législation du pays en matière de retraite, chaque pays de l’UE a ses propres spécificités. 

Cas particulier, si vous avez travaillé dans plusieurs pays de l’Union Européenne vous disposez des droits à la pension de chacun de ces lieux de résidence, vos droits à la retraite se cumulent. 

Le calcul de la retraite en France 

En France, le calcul de vos droits à la retraite tient compte de plusieurs paramètres. Généralement, c’est le salaire annuel moyen qui est pris en compte comme base de calcul à votre pension. 

Par exemple, si vous avez travaillé dans le secteur privé, le calcul prend la moyenne annuelle des 25 dernières années. 

Il existe également d’autres formes de calcul selon que vous soyez affilié au régime général, à celui de la fonction publique, à celui des agriculteurs ou bien à celui des travailleurs indépendants

Se renseigner en matière de fiscalité

La France et l’Espagne ont de bons liens diplomatiques et se sont mis d’accord sur de la fiscalité des citoyens qui séjournent entre ces deux pays. 

C’est pourquoi il est vivement conseillé de se rapprocher d’un avocat ou d’un notaire spécialisé dans les problématiques fiscales. En effet, il va se poser la question de savoir si vous souhaitez rester domicilié en France ou devenir résident fiscal sur le territoire espagnol. 

Il existe de nombreuses subtilités qu’il est important de connaître, car malgré la convention fiscale établie entre la France et l’Espagne, les pensions de retraite peuvent rester imposées en France ou l’être en Espagne, selon votre situation individuelle. 

Faire des démarches en Espagne 

Une fois que vous disposez de toutes les informations nécessaires concernant votre retraite et le versement des pensions, vous pouvez entreprendre vos démarches pour séjourner en Espagne. 

Obtenir un titre de séjour pour sa retraite 

Les démarches administratives sont facilitées étant donné que l’Espagne est un pays membre de l’Union Européenne. En tant que citoyen de l’UE, vous avez la possibilité d’y séjourner et d’obtenir un numéro d’identification (NIE, NIF, DNI, etc.) pour y séjourner durablement. 

Ainsi, pour passer sa retraite en Espagne et y séjourner plus de 3 mois par an, vous devez obtenir un numéro d’identification pour les étrangers (NIE) et un certificat d’enregistrement qui justifie votre présence sur le territoire espagnol. 

Ces documents d’identité officiels (NIE, NIF ou DNI) vous permettront d’engager des démarches plus importantes telles que : 

  • L’achat d’un bien immobilier 
  • La signature d’un prêt immobilier 
  • La mise en conformité avec les administrations locales (certificats d’occupation, taxe foncière espagnole, taxe sur la plus-value immobilière, etc.)
  • L’ouverture de comptes bancaires
  • La souscription d’assurances 
  • L’assistance juridique 
  • L’achat ou la location d’une voiture 

Comment gérer sa santé une fois en Espagne ? 

Les personnes à la retraite sont très attentives à leur santé et c’est pourquoi il est essentiel de traiter les problématiques relatives à la sécurité sociale.

En effet, l’autre avantage des citoyens de l’Union Européenne réside dans le fait que les droits à l’assurance maladie française peuvent être transférés sur le système santé espagnol. Pour cela il suffit d’y adhérer sur place et d’être muni de votre NIE ou DNI. 

Sachez aussi que même en étant résidant espagnol, les retraités français peuvent continuer à bénéficier des soins en France, par exemple en prenant des rendez-vous chez des spécialistes français. 

Pour bénéficier de ces avantages et continuer à être remboursé par la sécurité sociale française, vous devez préserver votre contrat d’assurance complémentaire français en continuant de payer vos mensualités.

Publié le par Jonatan Carbonell

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

TAS Consultoria - Expertise comptable et création d'entreprise en Espagne

Le blog pour créer une entreprise en Espagne