Investissements dans des ETVE ou des sociétés holding espagnoles : le mécanisme fiscal idéal pour investir en tant qu’étranger en Espagne 

Création société Espagne, Fiscalité espagnole Laisser un commentaire   Publié le par Jonatan Carbonell

etve 1

Selon le portail allemand de statistiques en ligne, Statista GmbH, l’Espagne se classe au quatorzième rang des plus grandes économies du monde, offrant l’un des marchés intérieurs les plus attrayants d’Europe et étant la cinquième économie de l’UE.  

En outre, elle dispose d’une longue liste de conventions de double imposition, établies notamment avec les pays d’Amérique latine, qui profitent grandement aux entreprises et aux particuliers. Parmi celles-ci figurent les ETVE, une option rentable pour les grands entrepreneurs. Nous vous expliquons pourquoi.

Qu’est-ce qu’un ETVE ?

Les Entidades de Tenencia de Valor Extranjero (ETVE), également connues sous le nom de sociétés holding espagnoles, constituent un régime fiscal spécial qui fonctionne comme un excellent mécanisme pour canaliser les investissements en Espagne, notamment – comme son nom l’indique – dans des titres étrangers. 

En termes plus simples, il s’agit d’une structure juridique qui vise à promouvoir les investissements en Espagne sur la base d’incitations fiscales.

Quelles sont les incitations qu’il offre ?

etve 3

L’exonération des dividendes ou des plus-values obtenus par la détention d’actions ou de participations dans des sociétés étrangères.

En d’autres termes, il s’agit de sociétés qui ont une grande capacité d’accueil pour les investisseurs étrangers qui, en faisant transiter leurs capitaux par une société holding espagnole, peuvent réaliser des investissements internationaux sans avoir à payer d’impôt sur les revenus qu’ils génèrent. Cela signifie que les investisseurs ont la possibilité de générer des bénéfices sans avoir à en céder une partie. 

Le régime fiscal des ETVE est réglementé en Espagne depuis 1995 et a été créé dans le but d’éliminer la double imposition internationale en ce qui concerne les participations dans des entités non résidentes exerçant des activités commerciales, concurrençant ainsi les régimes similaires d’autres pays de l’UE, comme les Pays-Bas ou le Luxembourg.

 

Vous pourriez être intéressé par : Qu’est-ce qu’une société transnationale et quelles sont les stratégies pour le devenir ?

 

Avantages des investissements ETVE

etve 2

Le régime ETVE présente plusieurs avantages notables.

La première, que nous mentionnons depuis le début, est que les dividendes obtenus par l’entité ne sont pas soumis à l’impôt en Espagne. Ils échappent bien sûr à l’imposition normale, à condition que la participation directe ou indirecte au capital de la filiale non-résidente soit d’au moins 5 %, ou alternativement, que la valeur de l’acquisition de la participation soit supérieure à 20 millions d’euros, que la participation dans la filiale ou la société holding non-résidente ait été détenue pendant au moins 10 ans. la filiale ou la société holding non résidente a été imposée pendant au moins un an, ou la société non résidente a été soumise à un impôt étranger de nature identique ou similaire à l’impôt espagnol sur les sociétés à un taux nominal d’au moins 10 %, et la participation dans la filiale ou la société holding non résidente a été détenue pendant au moins un an ; et la filiale non-résidente a été soumise à un impôt étranger identique ou analogue à l’impôt espagnol sur les sociétés à un taux nominal d’au moins 10 %. Cette condition essentielle sera considérée comme remplie lorsque l’entreprise bénéficiaire de l’investissement est résidente d’un pays avec lequel l’Espagne a signé un accord visant à éviter la double imposition internationale et qui contient une clause d’échange d’informations.

Voici la liste des pays avec lesquels l’Espagne a signé des conventions de double imposition : Saisissez ici

En dehors de ce que nous avons déjà mentionné, voici quelques-uns des autres avantages dont les entreprises étrangères peuvent bénéficier si elles adoptent ce régime fiscal :

Exemption des retenues à la source nationales.

Déductions pour frais financiers.

Déductions pour les pertes en capital.

les règles de sous-capitalisation, qui sont généralement assez libérales (il s’agit d’une série de règles anti-évitement visant à empêcher les filiales espagnoles de groupes multinationaux de se financer avec des prêts accordés par des entités non résidentes du même groupe (société holding) afin de réduire leurs bénéfices par le biais d’intérêts accrus.

Cependant, il y a aussi des inconvénients.

Inconvénients des investissements ETVE

  • Il n’existe pas d’exonération pour les plus-values réalisées sur les avoirs espagnols.
  • Il y a une taxe sur les gains en capital de 1%.
  • Impôt sur les sociétés relativement élevé (environ 30 %).
  • Application des règles CFC pour le contrôle des sociétés étrangères et la transparence fiscale internationale.

 

Vous pourriez être intéressé par : L’esprit d’entreprise dans les 4 régions les plus compétitives d’Espagne

 

Droit aux prestations de l’ETVE

etve 4

Le régime ETVE est actuellement régi par la loi 27/2014, du 27 novembre, relative à l’impôt sur les sociétés, et son règlement d’application, le décret royal 634/2015, du 10 juillet. Il stipule les exigences que les entités commerciales doivent remplir pour bénéficier du régime fiscal spécial, à savoir :

  1. Entités dont l’objet social comprend la gestion et l’administration de titres d’entités non résidentes. L’objet social ne doit pas nécessairement être exclusif ou principal.
  2. Ces entités doivent disposer d’une organisation de ressources matérielles et personnelles leur permettant d’exercer leur activité. Cette condition est considérée comme remplie lorsque l’ETVE compte au moins un salarié. Même si ce travailleur effectue simultanément d’autres types de travaux dans d’autres entreprises du groupe.
  3. Les titres des entités non résidentes doivent être enregistrés. Les coordonnées des actionnaires doivent figurer dans le registre des actionnaires. Par conséquent, si une société anonyme souhaite bénéficier de ce régime, elle doit émettre des actions nominatives (sans possibilité que son capital soit constitué d’actions au porteur).
  4. La participation de l’ETVE dans chaque entreprise doit être d’au moins 5 %. Si moins de 5% est atteint mais que la valeur d’acquisition dépasse 20.000.000,00 (€), la condition est considérée comme remplie.
  5. La participation dans l’entité en question doit être maintenue pendant au moins un an sans interruption.
  6. L’entreprise bénéficiaire de l’investissement doit exercer une activité commerciale. Elle doit également être soumise à un impôt étranger de nature similaire à l’impôt espagnol sur les sociétés.

Les plus-values obtenues par l’ETVE ne seront pas soumises à l’impôt en Espagne tant que les conditions mentionnées pour les dividendes seront remplies, mais dans ce cas, il faudra analyser si la transparence fiscale internationale ne s’applique pas et si les filiales sont considérées comme des entités détentrices d’actifs, car dans les deux cas, l’exonération ne serait pas applicable. Toutefois, si les filiales sont des sociétés d’exploitation exerçant une activité commerciale, la plus-value ne sera en principe pas soumise à l’impôt.

 

Vous pourriez être intéressé par : Coliving à Barcelone : le boom du logement partagé

 

Pour en savoir plus

Si ces informations ont retenu votre attention, que vous avez une entreprise multinationale et que vous souhaitez établir une filiale en Espagne, comptez sur nous pour franchir la prochaine étape. 

Chez TAS Consulting, nous sommes spécialisés dans le domaine de la finance et des investissements étrangers. Nous fournissons à nos clients des conseils juridiques de qualité qui leur permettent de sélectionner, de structurer et d’exécuter leurs projets d’investissement à l’étranger, en profitant des avantages qu’offre l’Espagne en tant que pays de transit pour les investissements dans le monde.

Créez une entreprise en Espagne et contactez-nous en cliquant ici.

Publié le par Jonatan Carbonell

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

TAS Consultoria - Expertise comptable et création d'entreprise en Espagne

Le blog pour créer une entreprise en Espagne