Comment financer son entreprise en Espagne ?

Création d'entreprise en Espagne, Tout Laisser un commentaire   Publié le par Jonatan Carbonell


financer-son-projet
Comment trouver les ressources financières nécessaires pour créer et financer son entreprise en Espagne est la première étape du projet de création.

Afin de constituer votre capital initial, plusieurs solutions s’offrent à vous. Vous pouvez par exemple autofinancer la création de votre entreprise ou encore avoir recours à un financement externe (emprunts bancaires, aides gouvernementales, investissements privés, etc). Découvrez dans cet article le détails de toutes les solutions de financement qui s’offrent à vous !

S’autofinancer pour créer son entreprise

L’apport personnel de trésorerie est sans aucun doute un atout majeur dans un projet de création d’entreprise. Il permet de se constituer un capital social et ainsi de gagner en crédibilité dans votre démarche auprès des tiers (fournisseurs, banques, etc). Il facilite notamment l’obtention d’un prêt bancaire. Le montant apporté dépend de vos ressources personnelles, mais également du type d’activité que vous souhaitez démarrer. Il doit en général permettre de couvrir les frais de démarrage d’activité.

Vous pouvez mettre à contribution vos économies personnelles, plans d’épargne en actions ou encore plans d’épargne logement. Ce dernier permet de financer votre local commercial ou professionnel, à condition que celui-ci inclut votre logement principal. Il vous est également possible de demander une contribution financière à vos proches, il peut alors s’agir d’un prêt ou d’un don. Dans le cas d’un prêt, il vous faudra alors rédiger un contrat mentionnant les coordonnées des deux parties, la somme prêtée, l’échelonnement des remboursements et le taux d’intérêt s’il y en a un.

Avoir recours à un financement externe

  • Emprunt bancaire

L’emprunt auprès des établissements bancaires représente la première source de financement pour les petites et moyennes entreprises. Les banques peuvent accepter de financer jusqu’à 75 % de frais initiaux permettant le démarrage de l’activité. Cependant, lorsqu’il s’agit de projets lourds nécessitant des prêts à long terme, la participation de la banque se limite généralement au montant du capital apporté par le créateur.

Les banques exigent souvent une caution personnelle de la part du porteur de projet, surtout s’il ne dispose pas de fonds personnels.

  • Investissements privés

Le créateur d’entreprise peut également se tourner vers des investisseurs privés. Ceux-ci seront donc intégrés, généralement pour une durée limitée, au capital social de la société.

Ils peuvent se révéler une source très importante de financement s’ils croient en votre projet, mais exigeront des comptes rendus sur l’activité et un retour sur investissement.

  • Aides gouvernementales

Certains organismes régionaux, nationaux ou communautaires proposent également des aides afin de favoriser le développement d’un secteur donné, renseignez-vous !

Si vous avez pour projet de vous installer en Espagne, nous pouvons vous conseiller et vous aider. N’hésitez pas à contacter l’un de nos conseillers au +34 93 159 24 80 ou par mail : tas@tas-sl.es.

APPELER GRATUITEMENT un conseiller pour obtenir plus d’informations et bénéficier d’une première estimation sans engagement.

Appel gratuit, cliquez ici

Publié le par Jonatan Carbonell

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *


*

TAS Consultoria - Expertise comptable et création d'entreprise en Espagne

Le blog pour créer une entreprise en Espagne