Etre un salarié en espagne

Vivre en Espagne Laisser un commentaire   Publié le par Jonatan Carbonell

salaire en espagneCe que représente le salarié en espagne

En dépit du fait que l’Espagne est en train de sortir progressivement de la crise économique, il est d’autant plus intéressant de créer une société en Espagne. D’autant que d’un point de vue RH, le salarié en Espagne représente un atout concurrentiel évident pour une entreprise. D’une part, le chef d’entreprise collabore avec personnes hautement qualifiées et d’autres parts, ces personnes, malgré leurs salaires, vont moins faire pression sur la rentabilité de l’entreprise qu’un salarié en France par exemple. D’un point de RH, il est intéressant de créer une entreprise en Espagne.

Les charges sociales en Espagne

Après avoir parlé du salaire espagnol, passons au second avantage principal de l’Espagne : les charges sociales. En effet, alors que pour un pays comme la France, les charges sociales d’un salarié compte globalement pour 52% du salaire. Ce qui représente pour l’entrepreneur une charge financière très lourde a supporté, notamment quand l’entreprise et l’équipe commencent à croître.
Les charges sociales en Espagne s’élèvent globalement à 37% du salaire avec 31% concernant les charges patronales et 6% pour les charges salariales. Donc on voit que la pression de la politique salariale est moindre que par rapport à la France, d’autant que le pays fait face à un chômage encore élevé (>20%). Ce qui sous entend, que les entreprises n’auront pas de problèmes pour recruter des personnes qualifiées. Si vous souhaitez devenir entrepreneur espagnol et créer une entreprise en Espagne, se ne sera pas les charges sociales qui pèseront principalement sur votre chiffre d’affaires.

Le salaire espagnol

Compte tenu de sa fiscalité avantageuse avec notamment ses charges sociales, créer une entreprise en Espagne est particulièrement avantageux. Le salaire espagnol constitue aussi une belle opportunité pour les chefs d’entreprise dans la mesure où le salaire moyen et le smic espagnol font parties des rémunérations les plus faible d’Europe.
En effet, le salaire minimum est de 648€ par mois contre prés de 1200€ pour la France, soit presque moitié moins. Là encore, en pesant moins sur le volume d’affaires, le salarié en Espagne représente un atout concurrentiel fondamental pour une entreprise et notamment une entreprise française.
Par ailleurs, le gouvernement espagnol a souhaité en 2013, relancé la croissance en favorisant notamment la création d’entreprise. C’est ainsi que de nombreuses mesures fiscales, comme le remboursement des cotisations sociales vient s’ajouter aux avantages cités dans cet article.

Publié le par Jonatan Carbonell

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *


*

TAS Consultoria - Expertise comptable et création d'entreprise en Espagne

Le blog pour créer une entreprise en Espagne