Nouvelles déductions fiscales pour l’entrepreneur en Espagne

Fiscalité en Espagne, L'actualité en Espagne, Tout Laisser un commentaire   Publié le par Jonatan Carbonell


sécurité-espagneUne bonne nouvelle pour tous les patrons et futurs créateurs d’entreprise.

Après une série de mesures visant à réduire le déficit du pays, le gouvernement espagnol s’attaque désormais au problème du chômage et de la croissance. Une bonne nouvelle pour tous les patrons et futurs créateurs d’entreprise qui seront les premiers bénéficiaires des réformes du travail en cours. Au menu du jour donc une batterie d’aides et déductions fiscales visant à stimuler l’embauche et la création d’entreprise en Espagne. Évidemment, vous aussi pourriez en profiter si vous montez votre société (ou si vous êtes déjà entrepreneur) en territoire ibérique.

Tout d’abord, sachez que ces aides et déductions fiscales découlent d’un nouveau contrat de travail baptisé « aide aux entrepreneurs ».Déductions fiscales découlent d'un nouveau contrat de travail

Cette aide s’adresse exclusivement aux entreprises ayant moins de 50 salariés.

Analysons ensemble point par point les avantages de ce nouveau contrat qui vous allez voir est vraiment très intéressant.

1 – Déduction fiscale de 3000 euros de l’impôt sur les sociétés

  • Comment en bénéficier : signer la première embauche de ce contrat avec un jeune de moins de 30 ans.

2 – Déduction égale à 50 % de l’allocation chômage que le travailleur aurait perçu pendant 12 mois

  • Comment en bénéficier : embaucher une personne sans emploi bénéficiant de l’allocation chômage depuis 3 mois au moins. Déduction limitée à 12 mois maximum d’allocation chômage qu’aurait perçu le travailleur.

3 – Déduction des cotisations à la sécurité sociale jusqu’à 1200 euros

  • Comment en bénéficier : si l’entreprise embauche avec ce contrat « d’aide aux entrepreneurs » une personne sans emploi entre 16 et 30 ans, elle pourra bénéficier d’une déduction de cotisations à la sécurité sociale pendant 3 ans allant de 1000 à 1200 euros par an.

Pour bénéficier de ces aides, le contrat devra être indéfini et à temps complet. Aussi, le nouveau travailleur devra rester au moins 3 ans dans l’entreprise.

À noter toutefois que l’employeur pourra licencier sans motif et sans indemnités l’employé durant la première année de contrat considéré comme période d’essai.

Source: Impuestos indicator                           

Année 1 Année 2 Année 3
Salaire brut 18.000 18.000 18.000
Sécurité sociale 5.742 5.742 5.742
Coût total du salarié 23.742 23.742 23.742
Déduction du premier employé -3.000
Ded. embauche d’une personne au chômage -3.500
Déduction sécurité sociale 1.000 1.100 1.200
Coût Total 16.242 22.642 22.542
Publié le par Jonatan Carbonell

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *


*

TAS Consultoria - Expertise comptable et création d'entreprise en Espagne

Le blog pour créer une entreprise en Espagne