Comment créer un business plan ?

Freelance en Espagne Laisser un commentaire   Publié le par Jonatan Carbonell

Comment créer un plan d'affaires ?

L’élaboration d’un business plan est une condition préalable au lancement d’une entreprise. Il s’agit d’un document fondamental pour la maturation d’un projet et l’obtention de financements extérieurs.

Si nous allons aux définitions, il y en a beaucoup, mais en termes simples, le business plan est un outil pour la visualisation et la présentation d’un projet, où les objectifs et les actions stratégiques pour le réaliser sont définis.

Le business plan doit donc être impeccable, tant sur le fond que sur la forme, en s’appuyant sur une méthodologie rigoureuse pour construire un plan d’affaires solide.

POUR QUI ET POURQUOI ?

Business Plan - POUR QUI ET POURQUOI ?

Business Plan – POUR QUI ET POURQUOI ?

Un business plan est un document de référence dont l’objectif est de présenter un projet complet de création ou de reprise d’entreprise. Il s’agit d’expliquer, de la manière la plus didactique possible, le modèle économique de votre entreprise, le type de produit offert, votre stratégie à moyen et long terme ou vos sources de financement. En bref, le business plan doit convaincre un observateur extérieur de la viabilité de votre projet, de l’adéquation de vos compétences et enfin, de la réalité de votre motivation.

Le business plan n’est pas un outil de marketing, et il n’est pas destiné à vos futurs clients. Ce document est principalement destiné aux personnes qui accepteront de le suivre et de le soutenir financièrement, c’est-à-dire les banques ou autres investisseurs (business angels, futurs partenaires, etc.). L’exigence de lisibilité vous oblige à vous limiter à un certain volume : au-delà de 15 ou 20 pages en format A4, votre document perdra considérablement de son efficacité.

À QUOI DOIT SERVIR LE PLAN D’AFFAIRES ?

À QUOI DOIT SERVIR LE PLAN D'AFFAIRES ?

À QUOI DOIT SERVIR LE PLAN D’AFFAIRES ?

C’est la première question à laquelle vous devez répondre car un business plan peut servir à de nombreuses choses : obtenir un financement, trouver un partenaire, demander un investisseur, vendre une entreprise, etc.

D’une part, en fonction de l’objectif, l’interlocuteur ne sera pas le même, mais d’autre part, les objectifs des interlocuteurs sont différents selon la nature de leur relation avec votre entreprise. Il est clair que votre business plan ne doit pas présenter les mêmes choses si vous avez des objectifs différents, vous devez l’adapter à chacun des interlocuteurs à qui vous présenterez votre plan, en structurant et en mettant en évidence ce qui compte le plus pour la personne qui le verra.

LES ÉTAPES

LES ÉTAPES

LES ÉTAPES – BUSINESS PLAN

La construction du business plan suit généralement un raisonnement logique, qui démontre étape par étape que le business plan est construit et viable.

Il n’y a pas de règle stricte dans la présentation du contenu du business plan. L’important est de respecter une certaine logique. Quel que soit l’ordre choisi, il devrait inclure les points suivants, mais d’autres éléments pourraient être ajoutés pour les projets plus importants.

LE SOMMAIRE EXÉCUTIF

Votre business plan doit commencer par une présentation synthétique et “vendeuse” de votre projet. Cette présentation, qui ne doit pas dépasser une ou deux pages, doit donner envie à votre interlocuteur de poursuivre sa lecture et s’intéresser à votre projet. Pour ce faire, ils doivent immédiatement comprendre de quoi il s’agit. C’est le “moment de la découverte”. Imprégnez-vous de vos mots pour susciter l’intérêt du lecteur et l’inciter à poursuivre sa lecture au-delà du résumé !

VOUS ET VOTRE ÉQUIPE

La présentation du chef de projet (c’est-à-dire vous) ou de l’équipe fondatrice doit être faite avec le même soin que la rédaction d’un CV de recrutement, en mettant en valeur tout ce qui, dans votre expérience passée, est lié de manière valorisante au projet en question. Cette présentation doit avoir un “impact”. Dans certains projets, la personnalité du créateur ou la présentation de l’équipe est aussi importante que le projet lui-même. Et si vous êtes plusieurs, insistez sur la complémentarité de l’équipe !

LA PRÉSENTATION GÉNÉRALE DU PROJET

À ce stade, vous pouvez parler de la genèse de votre projet : comment et pourquoi l’idée vous est venue ? Quelles sont les motivations qui vous poussent à créer cette entreprise ? Quels sont les objectifs qu’elle poursuit ? Quels sont les atouts pour réussir ? Tous ces éléments donneront un contexte et captiveront votre interlocuteur.

RECHERCHE DE MARCHÉ

Pour élaborer un business plan solide, trois éléments principaux doivent être analysés dans le cadre d’une étude de marché :

  • L’offre : il est nécessaire d’identifier l’offre disponible sur le marché cible. Les concurrents sont l’élément essentiel. Il est important de savoir combien de concurrents il y a sur le marché, la variété de leur offre et les prix pratiqués. Il est nécessaire de comprendre leur stratégie commerciale et opérationnelle, car il est essentiel de mieux connaître l’offre existante sur le marché.
  • La demande : il est également essentiel de réaliser une étude détaillée des clients cibles, de leurs habitudes de consommation, de leur budget moyen, de leurs attentes non satisfaites, etc.
  • Une défaillance potentielle du marché : l’identification d’un ou plusieurs besoins non satisfaits par la concurrence vous permet de déterminer les avantages concurrentiels que votre propre entreprise peut exploiter.
  • Pour identifier votre marché cible, vous devez d’abord connaître vos clients, vos concurrents et les autres acteurs du marché. La règle est simple : pour créer mon business plan, je dois être capable de comprendre les attentes concrètes de mes futurs clients.

LA PARTIE ÉCONOMIQUE 

Il comporte plusieurs parties :

  1. Une présentation des produits et services que vous proposerez. Veillez à ce qu’il soit parfaitement compréhensible, évitez d’utiliser un jargon trop spécifique !
  2. Une présentation du modèle économique (ou business model) que vous allez adopter : décrivez comment l’entreprise produit et partage la valeur avec toutes les parties prenantes.
  3. La stratégie que vous avez choisie pour entrer sur un marché et développer cette activité : la segmentation du marché, le choix du produit/marché, le positionnement retenu par rapport à la concurrence, ainsi que les décisions marketing qui ont été prises (produit, politique de prix, distribution et communication).
  4. Recettes prévisionnelles, en s’appuyant autant que possible sur des éléments tangibles.
  5. Les moyens à mettre en œuvre pour réaliser ces prévisions de ventes : expliquer concrètement comment l’entreprise va fonctionner, comment, avec quoi et avec qui.
  6. La rédaction de cette section doit être l’occasion de visualiser le futur marché de l’entreprise, en décomposant le processus opérationnel et en mettant en parallèle les équipements, la main d’œuvre et les autres moyens, notamment immatériels, qui sont nécessaires.

LA PARTIE JURIDIQUE 

La présentation du régime juridique de la nouvelle société doit servir à expliquer et à justifier l’élection réalisée, à présenter la distribution du capital et les compétences qui en découlent.

Cette partie doit faire l’objet d’un dossier séparé pour rassembler toutes les pièces justificatives et ne pas surcharger le business plan.

LA PARTIE FINANCIÈRE

Il comprend tous les éléments qui traduisent la partie économique en termes financiers. Sa composition dépendra naturellement du secteur d’activité et du potentiel de développement de votre projet.

A titre indicatif, pour convaincre un investisseur, voici les éléments financiers que l’on retrouve souvent dans un business plan :

  • Le tableau des investissements : Celui-ci indique le prix d’achat des investissements, leur date d’acquisition prévue, la durée de l’amortissement comptable et la provision annuelle pour amortissement pour chacune des trois premières années.
  • Le plan de financement initial : il indique les capitaux à réunir pour démarrer le projet dans de bonnes conditions. Afin d’identifier correctement tous les besoins de financement durable (pour comparer les ressources financières durables requises), une analyse et un calcul approfondis doivent être effectués pour déterminer correctement le montant du capital et des travaux nécessaires.
  • Le compte de résultat des trois premières années : il vous permet de juger de la rentabilité future de la nouvelle entreprise.
  • Le plan de trésorerie à 12 mois : ce tableau permet, dans un délai relativement court, de s’assurer que la nouvelle société sera toujours en mesure, sur une base raisonnablement prévisible, de faire face à ses engagements financiers.
  • Le calcul du seuil de rentabilité : Il est important de connaître le chiffre d’affaires que l’entreprise doit impérativement atteindre pour couvrir toutes ses dépenses et de déterminer quand ce seuil sera atteint. Au-delà, l’entreprise commence à générer des bénéfices.
  • Le plan de financement triennal : ce tableau est nécessaire pour évaluer l’évolution prévue de la structure financière de l’entreprise à moyen terme, car une bonne structure financière est l’une des conditions de la pérennité des nouvelles entreprises.
  • Le tableau des annuités et annuités de crédit (s’il y a un emprunt à moyen ou long terme) : La répartition des remboursements d’emprunt doit être connue est nécessaire pour alimenter le compte de résultat (charges financières) et le plan de financement à 3 ans (amortissement du capital emprunté).

Pour ces deux dernières sections, qui sont assez techniques et doivent être bien analysées et décomposées, vous pouvez faire appel à un consultant ou à un conseiller en affaires en qui vous avez confiance et qui vous donnera un grand avantage lors de la présentation de votre business plan.

LE DOCUMENT ET LA PRÉSENTATION

Business Plan - LE DOCUMENT ET LA PRÉSENTATION

Business Plan – LE DOCUMENT ET LA PRÉSENTATION

À ce titre, le business plan doit être bien présenté, il doit être facile à lire et avoir une cohérence pour sa compréhension. Donc, tout d’abord, veillez à mettre en valeur votre idée et soignez la formulation, voici quelques recommandations pour cela :

  1. Restez simple. Évitez le jargon trop technique, tout le monde doit être en mesure de le comprendre.
  2. Bien qu’il faille utiliser un langage simple, vous devez être un expert du sujet que vous allez développer et être bien documenté. Sélectionnez les informations les plus pertinentes, étiquetez vos documents. Soyez précis, évitez les approximations.
  3. Structurez vos propos et faites en sorte que le texte coule, en reliant vos idées le plus naturellement possible.
  4. Soignez votre orthographe, aérez votre texte et allégez autant que possible les paragraphes compliqués. N’oubliez pas que la qualité est toujours préférable à la quantité. N’oubliez pas d’inclure des images dans votre document afin que les gens puissent s’y référer.
  5. N’hésitez pas à parler des problèmes que vous rencontrez et des questions que vous vous posez. Demandez-vous si je suis crédible, cela montre que vous avez bien anticipé.
  6. Enfin, gardez un ton optimiste et motivé, mais pas trop stylisé.

POINTS CLÉS :

En guise de résumé, retenez que le document du business plan doit être structuré autour de 5 axes principaux :

  • Présentation du projet
  • Étude de marché
  • Présentation des produits et services offerts
  • Présentation de la stratégie
  • Données financières

Et surtout, préparez votre discours ou votre présentation orale, commentez les données que vous incluez dans le document, parlez naturellement et habilement pour donner confiance. Une fois que vous l’avez, vous avez gagné 80 % de votre présentation de plan d’affaires.

Business Plan

Business Plan

Dans le business plan, vous devez répondre en détail aux questions : pourquoi ? pour quoi faire ? comment le réaliser ? la motivation et la différenciation de votre projet par rapport à la concurrence ; ceci, parce que l’idée est d’apporter une valeur ajoutée au marché avec votre projet.

Ce document vous servira de guide pour ne pas perdre le nord dans le processus d’évolution de votre entreprise. C’est pourquoi il doit être constamment mis à jour. Si vous partez de zéro, révisez-le deux ou trois fois, montrez-le à vos partenaires, comparez-le à vos concurrents et demandez des avis, si nécessaire. Si vous êtes déjà un entrepreneur et que votre entreprise est déjà connue sur le marché, mettez à jour le document chaque année et analysez la stratégie utilisée, les objectifs atteints et les éventuels financements ou investissements pour le projet.

Vous êtes maintenant prêt à créer votre business plan !

N’oubliez pas : soyez ouvert aux changements possibles, utilisez votre esprit d’analyse et mettez-vous au travail !

 

Publié le par Jonatan Carbonell

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

TAS Consultoria - Expertise comptable et création d'entreprise en Espagne

Le blog pour créer une entreprise en Espagne