Aller au contenu

Comment calculer l’IRPF pour un auto entrepreneur en Espagne ?

irpfSavoir anticiper l’IRPF pour un auto entrepreneur

« Gérer, c’est prévoir ». Cette citation prend tout son sens quand on est chef d’entreprise. D’autant plus quand on gère une entreprise dont la législation nous est étrangère. Et quand on est entrepreneur français en Espagne, c’est le cas. C’est pourquoi, nous allons vous éclairer sur le fonctionnement du paiement de l’IRPF , comment est-il calculé, quand doit-on le payer et bien sûr comment anticiper ce montant.

Que faire au premier trimestre ?

On ne va pas se mentir, si vous êtes sur vos premiers mois d’exploitation, la prévision risque de ne pas être pertinente et pour le moins approximative. Mais imaginons que nous sommes sur votre premier trimestre d’exploitation avec un chiffre d’affaires à la fin du trimestre de 1000€.

Nous sommes au mois de mars de l’année 1, nous avons réalisé 1000€ de chiffres d’affaires et 500€ de charges. Nous savons que le 20 avril prochain nous devrons payer l’impôt au titre de l’IRPF. Donc nous allons calculer la rentabilité nette, c’est-à-dire faire simplement la différence entre les ventes et les charges trimestrielles. Nous arrivons à un montant de 500€ dont nous déduisons 20% (100€), au titre du paiement de l’IRPF. Puis au 20 avril de l’année 1, nous réglons le montant de 100€ à l’Hacienda, l’organisme espagnol chargé de récolter l’impôt. Le montant que vous venez de régler, doit être considéré comme un acompte.

Et pour les trimestres suivant alors ?

Vous seriez tenté de penser que le processus se répète pour les trimestres suivant, or ce n’est pas exactement le cas. En effet, pour le trimestre 2 (Avril – Mai – Juin), nous allons calculer la rentabilité nette par rapport au montant cumulé des ventes et des charges. Sachant que nous augmentons notre chiffre d’affaires de 1000€ par trimestre alors que les charges stagnent (utopique me direz vous), nous arrivons à la fin du trimestre 2 avec 3000€ de chiffre d’affaires trimestriel cumulé (1000€ pour T1 + 2000€ pour T2) et 1000€ de charges trimestrielles cumulées. Ainsi, nous avons une rentabilité nette de 2000€ à laquelle nous déduisons 20%, soit 400€. Montant que nous devrons régler au cours du mois de juillet prochain. Or la subtilité de l’imposition en Espagne réside ici.

Au premier trimestre, nous avions payé un acompte de 100€. A première vue, nous devrons payer 400€ pour le trimestre 2 dans la mesure où cela correspond aux 20% de la rentabilité nette du trimestre 2. Or, ce n’est pas le cas puisque les 100€ que nous avions réglé viennent se déduire des 400€ dans la mesure où ils sont déjà réglé. Donc, nous devrons payer au titre de l’IRPF pour le trimestre 2, le montant de 300€ (400 – 100).

Conformément à l’exemple, nous ferons au troisième trimestre 6000€ de ventes trimestrielles cumulées pour 1500€ de charges trimestrielles cumulées soit 4500€ de rentabilité dont 900€ d’IRPF sachant que nous avons déjà réglé 400€ d’IRPF. Nous devrons régler 500€ au mois d’octobre. Pour le trimestre 4, nous ferons 10000€ de ventes trimestrielles cumulées pour 2000€ de charges trimestrielles cumulées soit 8000€ de rentabilité nette dont 1600€ d’IRPF sachant que 900€ ont déjà été payées, nous restant à régler 700€.

Comment faire pour prévoir l’IRPF ?

L’idée subjacente à cet article est qu’il faut savoir anticiper le montant qu’auront à payer les auto entrepreneurs à chaque fin de trimestre. Trop souvent, les autonomos français établis en Espagne, ne prévoient pas ce montant à régler à la fin du trimestre et se retrouvent à cours de trésorerie pour pouvoir le régler.

La méthode la plus simple est de budgéter son année en prenant comme référence les années précédente. Par ailleurs, vous pouvez calculer le montant total que vous avez destiné à l’IRPF sur l’année N pour pouvoir prévoir au minimum ce montant sur l’année N+1 et ainsi ne pas se faire surprendre par les fins de trimestre.

Pour avoir plus de renseignements, je vous invite nous poster un commentaire ou directement nous contacter par téléphone ou par mail.

Trouver ici

Le contenu dont vous avez besoin

créer votre entreprise en Espagne.

¿Qu'avez-vous pensé de ce contenu ??

3 1 votar
Article Rating
S'inscrire

Votre adresse email ne sera pas publiée .

Les champs obligatoires sont marqués avec *

Aviser de
guest
15 Comments
Aîné
Le plus neuf Le plus voté
Comentarios en línea
Ver todos los comentarios
Julie
Julie
9 années derrière

Bonjour,

Pouvez-vous me dire quel est le plafond annuel du CA d’un auto-entrepreneur en Espagne ?
Existe-t-il, comme en France, différents plafonds en fonction du domaine d’activité ?

Merci par avance pour votre réponse.

Auto entrepreneur
9 années derrière

Bonjour,
Comment ce calcule l’IRPF pour les auto entrepreneurs de France et c’est quoi la différence entre l’Espagne et la France?
Merci

murcia
murcia
8 années derrière

bonjour, un autonomo peut avoir un employé ? et peut-on vendre en france avec ce statut ?

Julien S
Julien S
8 années derrière

Bonjour,

Est-ce qu’un salarié d’une entreprise en Espagne peut être autonomo en parallèle de son emploi ?

merci

colli
colli
8 années derrière

Bonsoir,

Je souhaite être autonomo en Espagne mais je n’habite toujours pas ce pays faut-il attendre que j’y habite 183 jour ou est-il possible avant, à partir du moment que l’on peux justifier que l’on est sur le sol Espagnol. Ensuite avec se statut je voudrai travailler au Maroc mais déclarer en Espagne possible?

SCHREIN
SCHREIN
8 années derrière

Bonjour,

Est-ce qu’un Autonomo situé aux Canaries peut facturer ses prestations à des entreprises Françaises ?
Si oui, qu’en est-il de la TVA ? Y’a-t-il une TVA à appliquer sur les factures ?

Cordialement,
Nicolas.

Bihan Sylvie
Bihan Sylvie
8 années derrière

bonjour,
je souhaite travailler en Espagne l’année prochaine, et en lisant les échanges et vos informations sur le site, je réalise que je ne comprend pas tout: vous parlez de 20 % d’impôt sur le CA trimestriel moins les charges…..mais dans votre tableau fiscalité comparative vous dites qu’il y a un forfait de 255,86 euro par mois…..est ce 20% + ce forfait ?…..merci d avance pour vos précieuses informations….cdlmt.

Bihan Sylvie
Bihan Sylvie
8 années derrière

je précise que je suis revendeuse en bijou actuellement en statut auto- entrepreneur en France….donc tous les element comparatifs m’intéressent fortement pour bien démarrer. notamment sur les charges déductibles ( qu’a t on le droit de déduire, juste le loyer, ou aussi les déplacements ….etc)…merci !