jon
immobilier-espagne
Contactez-nous maintenant! Nos experts vous répondent en moins de 24h
Contactez-nous

Le marché de l’immobilier en Espagne

Dans cet article, nous vous donnons les clés pour comprendre le marché de l'immobilier en Espagne avec des indications sur les investissements les plus rentables en 2017.

Nous vous expliquerons comment acheter une maison ou un appartement en dessous du prix du marché grâce aux procédures de saisie en Espagne.

Enfin, nous vous donnerons des conseils pratiques pour trouver le bien immobilier correspondant à vos attentes, par exemple en contactant une agence immobilière.

Vous verrez qu'il est très important de s'entourer de professionnels compétents (avocat et notaire) qui vous guideront en matière de fiscalité espagnole.

Comment devenir propriétaire en Espagne ?

Le marché de l'immobilier en Espagne a connu une crise majeure à partir de 2008 avec une baisse de la valeur des biens immobiliers pouvant atteindre jusqu'à 40% par endroit.

Mais la reprise économique de 2015 et les bonnes perspectives de croissance qui ont suivi ont redonné confiance aux Espagnols et aux investisseurs étrangers qui continuent d'affluer en Espagne.

Investir dans l’immobilier en Espagne

Investir en Espagne peut s'avérer être un bon moyen de réaliser des placements financiers attractifs, surtout dans le secteur de l'immobilier qui connait une hausse de sa valeur de 4,6% en moyenne chaque année.

Investir dans l'immobilier en Espagne peut prendre différentes formes, cela dépend de votre objectif à moyen long terme et du capital que vous souhaitez allouer à cet investissement.

Si vous souhaitez investir en Espagne avec l'objectif de dégager une rente annuelle, vous devrez vous tourner vers la location de biens immobiliers :

- rentabilité de 7,3% pour un logement résidentiel

- 8,2% pour un local commercial

- 4,6% pour la location d'un garage

Si vous souhaitez acheter un bien immobilier pour passer vos vacances d'été en Espagne ou pour préparer votre retraite, vous pourrez compter sur l'attractivité du marché de l'immobilier sur les villes de bord de mer :

  • Barcelone
  • Palma de Majorque
  • Lleida
  • Rosas
  • Huelva

Réaliser un achat en Espagne

En 2017, ce sont plus de 888 millions d'euros qui ont été investis pour acheter un bien immobilier en Espagne.

Chaque année, les investisseurs étrangers sont de plus en plus nombreux avec l'idée sous-jacente de réaliser de belles affaires.

Environ 19% des transactions ont été faites par des Anglais, 8% par des Français et 7,6% par des Allemands.

L'achat en Espagne est multiple et concerne aussi bien les studios, les appartements, les maisons, les locaux commerciaux, les garages et les villas de bord de mer.

Les français plébiscitent toujours autant les maisons dans les grandes villes et les stations balnéaires :

  • Madrid
  • Séville
  • Valence
  • Malaga
  • Barcelone
  • Rosas
  • Cadaqués
  • Tossa de Mar

Par endroit, les maisons ont perdu jusqu'à 40% de leur valeur en 2008 et certains Français ne s'en sont pas privés !

La reprise économique, située aux alentours de 2015, a permis à certaines villes espagnoles de rehausser leur valeur immobilière, par exemple les appartements situés sur la Costa Brava et la Costa Blanca ont connu une augmentation d'environ 20%.

Trouver une bonne agence Immobilière en Espagne

Le marché de l'immobilier en Espagne peut paraître confus et difficilement accessible par des investisseurs français qui connaissent peu le pays et ne maitrisent pas bien la langue.

C'est pour cette raison qu'il est vivement conseillé d'avoir recours aux nombreux services d'une agence immobilière.

Avec l'augmentation des transactions immobilières effectuées par les investisseurs étrangers, de plus en plus d'agences immobilières se sont spécialisées pour accueillir et accompagner ces résidents non espagnols.

Ainsi, nous vous recommandons d'aller dans les agences immobilières disposant de services destinées aux Français. Souvent, les employés parlent couramment le français et connaissent bien la fiscalité de la France.

Enfin, il existe de nombreux chasseurs immobiliers en Espagne, ce sont des professionnels indépendants qui connaissent bien le marché de l'immobilier espagnol et qui sauront vous faire profiter de leur réseau.

Profiter des procédures de saisie en Espagne

Comme nous vous l'indiquions en introduction, l'Espagne a connu une crise économique sans précédent qui a généré un endettement public considérable.

Des milliers de propriétaires se sont fait saisir leurs comptes bancaires et leurs biens immobiliers avec la contrainte de les vendre.   

Toutefois, les procédures de saisie bancaire et de saisie immobilière sont très réglementées en Espagne et nécessitent une décision de justice délivrée par un juge.

Depuis 2013, l'Espagne a ouvert au public la possibilité de participer aux ventes aux enchères des biens immobiliers saisis par la Justice. La vente des appartements et des maisons saisis est souvent en dessous du prix de l'immobilier, permettant ainsi de réaliser de belles économies.

Par conséquent, la saisie en Espagne peut s'avérer être une belle opportunité pour les nouveaux propriétaires qui souhaitent acheter avec une décote oscillant entre 30 et 40% du prix du marché. Seule une participation de 5% de la valeur du bien sera demandée pour participer à la vente.

La fiscalité Immobilière en Espagne

La fiscalité immobilière en Espagne n'est pas plus compliquée que celle de la France et présente certaines facilités très appréciables pour les investisseurs étrangers.

Si vous souhaitez acheter une maison ou un appartement en Espagne, vous devez prévoir une enveloppe suffisante pour payer les diverses taxes et frais dédiés à l'acquisition d'un bien immobilier.

L'ensemble des taxes et autres frais (impôts, frais de notaire, frais d'avocat, honoraires d’agence immobilière) oscille généralement entre 10 et 12% du prix d'achat.

Comptez environ 10% de TVA pour l'achat d'un bien immobilier neuf et une taxe de 1,5% pour la rédaction de documents légaux. Si votre investissement immobilier ne dépasse pas les 130 000 euros, vous ne paierez que 3,5% de TVA.

En Espagne, la taxe foncière immobilière (IBI) est perçue par les communes et se calcule selon la valeur cadastrale réelle. N'hésitez pas à demander en amont la valeur cadastrale afin de calculer l'impôt prévisionnel.

Pour ces questions fiscales, nous vous encourageons à contacter en amont un avocat et un notaire. Dans tous les cas, ce dernier devra être présent pour vérifier l'exactitude des documents fournis et pour inscrire votre bien au registre cadastral.

Utiliser un service juridique en Espagne

Comme nous venons de le préciser ci-dessus, la fiscalité en Espagne peut nécessiter l'accompagnement de professionnels du droit et des questions juridiques.

Il existe de nombreuses subtilités à connaître en matière de fiscalité espagnole et c'est pourquoi l'aide d'un avocat et d'un notaire pourra vous faire économiser beaucoup d'argent.

En outre, l'avocat et le notaire vont vous apporter un service juridique de qualité. Ces professionnels sont qualifiés pour vous délivrer des conseils sur l'état de santé du marché de l'immobilier, sur les vérifications d'usage à effectuer ainsi que sur la viabilité de votre projet d'investissement.

Sachez que le notaire en Espagne est un fonctionnaire de l'Etat, il pourra vous aider à contacter les administrations afin d'obtenir des informations précises sur un bien en vente, par exemple.

En outre, il est le seul professionnel à pouvoir authentifier et garantir la véracité d'un document.

L'avocat, quant à lui, est un professionnel indépendant qui vous représentera durant toute la transaction et vous aidera à éviter les pièges. L'avocat espagnol est aussi chargé de vous conseiller et d'être toujours de votre côté en toutes circonstances.

Ainsi, être accompagné d'un notaire et d'un avocat en Espagne, c'est se prémunir des risques et mettre toutes les chances de son côté pour réaliser un bon investissement.

Pour en savoir plus:

Chambre de commerce Barcelone expert comptable espagne