jon
Contactez-nous maintenant! Nos experts vous répondent en moins de 24h
Contactez-nous

Pourquoi quitter la France pour créer une entreprise en Espagne ?

L’Espagne offre non seulement un cadre de vie agréable mais également une meilleure qualité de vie. En effet, en période de crise, tout est moins cher !

L’Espagne représente aujourd’hui pour les investisseurs étrangers un marché d’opportunités. Qui dit crise économique dit taux de chômage élevé et par conséquent disponibilité de la main d’œuvre. Vous trouverez facilement une main d’œuvre qualifiée mais surtout qui s’avèrera motivée. Sans oublier que le SMIC espagnol est deux fois plus bas que le SMIC français ! Il est également bon de rappeler que les charges salariales et patronales en Espagne sont moins élevées, les charges sur le salaire du gérant s’élèvent à seulement 255,86€ (les moins de 30 ans pourront bénéficier de bonifications) et l’impôt sur les sociétés est à 15%. Autant d’arguments pour vous convaincre de créer une société en Espagne.

Création d’entreprise en Espagne : quelles sont les démarches, où se rendre, à qui s’adresser ?

Si vous souhaitez créer une entreprise en Espagne, il vous faudra alors réaliser certaines démarches auprès de l’administration fiscale espagnole : solliciter votre NIE, ouvrir un compte bancaire espagnol, solliciter un numéro de TVA intracommunautaire mais également créer votre entreprise devant notaire et domicilier votre société en Espagne.

Quel statut juridique pour sa société espagnole : SA, SL ou auto-entrepreneur ?

N’hésitez pas à visionner notre vidéo dans laquelle notre expert en création d’entreprise vous présente les différents statuts juridiques en Espagne ainsi que leurs différentes caractéristiques.

Solliciter un NIE espagnol est-il nécessaire pour créer une entreprise en Espagne ?

Le NIE est un numéro d’identification pour les étrangers en Espagne. Il est obligatoire pour pouvoir travailler en Espagne, créer une entreprise en Espagne, ouvrir un compte bancaire espagnol, acheter un bien immobilier sur le sol espagnol et pour bien d’autres démarches administratives.

Afin d’en savoir plus sur les démarches pour obtenir un NIE espagnol , nous vous invitons à lire notre article dans lequel nous vous indiquons où vous rendre et quels documents sont à fournir.

Ouverture d’un compte bancaire en Espagne pour sa société espagnole

Il faut tout d’abord savoir qu’il existe deux types de comptes courants en Espagne : le compte courant pour résident et le compte pour non résident. Le compte courant pour résident est destiné aux résidents fiscaux en Espagne, espagnols ou étrangers, qui sont les personnes pouvant justifier d'un domicile sur place (certificado de empadronamientol) et payant leurs impôts en Espagne. Le compte courant pour non résident est destiné, quant à lui, aux personnes disposant d’un logement en Espagne (par exemple une maison de vacances) ou travaillant en Espagne mais qui ne sont pas résidentes fiscales espagnoles c’est-à-dire qu’elles ne résident pas plus de 183 jours en Espagne et qu’elles ne paient aucun impôt en Espagne.

Nous vous invitons à lire notre article expliquant toutes les démarches pour ouvrir un compte bancaire espagnol, où se rendre et quels documents fournir.

Qu’est-ce que le numéro de TVA intracommunautaire et comment l’obtenir ?

Si vous décidez de créer une entreprise en Espagne, il vous faudra alors déposer une demande de numéro de TVA intracommunautaire.

Aussi appelé « Numéro d’identification TVA » ou « Numéro d’identification fiscale », le numéro de TVA intracommunautaire permet de facturer en Europe mais aussi permet l’exonération de TVA lors de la facturation pour certains produits et services.

Afin de pouvoir obtenir un numéro de TVA intracommunautaire en Espagne, il est important de pouvoir prouver à l’administration fiscale que la prestation de service s’effectue depuis le sol espagnol. L’entreprise se doit d’avoir une présence physique en Espagne. Il est possible de justifier cette présence physique par la location d’un local en Espagne avec, si nécessaire, un salarié y travaillant.

Domicilier son entreprise en Espagne : domicile fiscal et domicile social

Si vous voulez créer une entreprise en Espagne, sachez que lors de la signature des actes chez le notaire vous seront demandés un domicile fiscal ainsi qu’un domicile social pour votre société espagnole. La déclaration de la domiciliation fiscale et de la domiciliation sociale d’une société est obligatoire afin de pouvoir procéder à l’enregistrement de cette dernière au Registre du Commerce.
Si vous décidez de domicilier votre société en Espagne, sachez que la fiscalité espagnole est très avantageuse pour les entrepreneurs notamment avec un impôt sur les sociétés à 15%, le remboursement de 100% des cotisations à la Sécurité Sociale ainsi que des charges salariales et patronales moins élevées qu’en France.

Si vous avez pour projet de devenir entrepreneur et créer votre société en Espagne, nous pouvons vous conseiller et vous aider. N’hésitez pas à contacter un de nos experts en création d’entreprise en Espagne au +34 93 159 24 80 ou par mail tas@tas-sl.es.