jon
testalt
Contactez-nous maintenant! Nos experts vous répondent en moins de 24h
Contactez-nous

Vous êtes décidés à devenir entrepreneur sur le sol espagnol mais vous ne savez pas comment faire ? La première étape est de s’assurer quelles sont les modalités pour devenir un entrepreneur étranger à la tête d’une société espagnole. Que vous soyez citoyen communautaire ou non, résident ou non résident, les démarches à suivre seront différentes.

Qui peut entreprendre en Espagne ?

La règle principale est la suivante : toute personne majeure et qui n’a pas été interdite par les autorités espagnoles de gérer des entreprises est en droit de lancer son entreprise en Espagne. Seul l’obtention d’un NIE (numéro d’identification pour les étrangers) est obligatoire. En effet, le gouvernement espagnol offre cette accessibilité dans le but de satisfaire les investisseurs du monde entier. Dernièrement, l’Espagne possède un contexte économique plus qu’avantageux pour les créateurs d’entreprise et fournit de nombreuses opportunités. La nationalité du fondateur ou de l’administrateur de l’entreprise, quant à elle, n’a pas d’importance.

Créer une société en Espagne : citoyens européens

Pour exercer une activité professionnelle indépendante en Espagne en tant que ressortissant européen, il vous faudra solliciter un numéro d’identification pour les étrangers (appelé NIE). Si vous habitez déjà en Espagne de façon permanente et que vous possédez d’ores et déjà un NIE, il suffira d’effectuer la création de votre entreprise de la même façon qu’un citoyen espagnol.

Il n’existe pas de régime particulier pour les ressortissants de l’Union Européenne résidant en Espagne qui décident de fonder une entreprise. Les normes et les conditions légales et administratives requises, sont les mêmes que pour le citoyens espagnols. Toutefois, il est important que le résident européen qui s’apprête à monter une entreprise en Espagne connaisse bien les conditions légales requises et les démarches officielles pour y parvenir.

Créer une entreprise en Espagne : citoyens non-européens

Les ressortissants de pays non communautaires peuvent également constituer leur activité sans aucun problème. En revanche, les formalités administratives préalables à la fondation de l’entreprise sont plus complexes. En effet, l’entrepreneur doit demander un permis de travail spécifique qui permet l’exercice d’une activité autonome en Espagne. Les critères requis pour obtenir ce type de permis sont : une explication détaillée de votre projet (investissement, rentabilité, personnel) ainsi que la présentation de licences ou de diplômes permettant d’exercer sur le territoire.

De plus, un étranger non européen devra obligatoirement choisir un représentant fiscal espagnol, qu’il soit l’un des créateurs de l’entreprise ou un employé. En dehors de ces demandes particulières, les démarches pour monter la société sont identiques.

Être entrepreneur résident ou non-résident

Que vous vous soyez résident ou non résident en espagne , vous pourrez procéder directement à la création de votre entreprise. Il faudra cependant que vous disposiez d’un local au moment de la constitution de l’entreprise pour déterminer votre domiciliation fiscale en Espagne.

Si vous avez pour projet de devenir entrepreneur en Espagne, nous pouvons vous conseiller et vous aider. N’hésitez pas à contacter un de nos experts en création d’entreprise en Espagne au +34 93 159 24 80 ou par mail tas@tas-sl.es.