jon
Contactez-nous maintenant! Nos experts vous répondent en moins de 24h
Contactez-nous

Vous souhaitez venir travailler en Espagne et vous voulez en savoir plus sur les bulletins de paie espagnols et leur contenu ? Nous vous expliquons tout sur ce document comptable indispensable à l’activité de votre société.

Qu’est-ce qu’un bulletin de paie ?

Comme à l’étranger, la fiche de paie en Espagne est un contrat de travail au même niveau qu’un contrat commercial. C’est la justification du salaire payé et de son contenu. Elle est indispensable à la bonne gestion sociale de votre activité.

Le bulletin de paie se compose de la partie mensuelle qui correspond au salaire brut annuel auquel sont soustraits les déductions d’impôts et de sécurité sociale. Elle est faite de 3 parties distinctes :
- La rémunération mensuelle : C’est une division du salaire annuel en 12, 14, 15, ou 16 paies (celles qui ont été décidé par l’employeur et le salarié ou, par défaut, celles de la convention collective).
- La retenue de la sécurité sociale : Le taux est de 7% pour l’employé et de 30 à 40% pour l’employeur.
- La retenue de l’IRPF : En Espagne, l’impôt sur le revenu est retenu à la source.

La composition de la fiche de paie en Espagne

L’en-tête de la fiche de paie en Espagne doit contenir les coordonnés de l’entreprise ainsi que celles du travailleur. Les informations obligatoires pour la société sont le nom ou la raison sociale, le domicile, et le numéro de sécurité sociale. Pour le travailleur, il suffit d’indiquer le prénom et le nom de famille, le numéro d’affiliation à la sécurité sociale et 3 données essentielles :
- La catégorie professionnelle : C’est l’un des éléments les plus importants pour déterminer les indemnités finales car elles fixent le salaire de base.
- Le poste de travail : il indique la tâche que devra réaliser l’employé dans l’entreprise.
- L’ancienneté dans l’entreprise : Elle peut influencer la paie à travers de primes d’ancienneté, de promotions, ou d’indemnisation en cas de licenciement.

Le bulletin de salaire se compose ensuite de deux blocs : ce que le travailleur reçoit et ce qui est retenu sur ce qui lui est dû.

Le salaire de base est la rémunération minimum fixée par chaque convention collective. Les compléments salariaux viennent ensuite se greffer au salaire de base. Il existe plusieurs types de compléments :
- L’ancienneté, les compétences spécifiques (langues, diplômes...) et tout ce que l’entreprise peut inclure pour améliorer la rémunération de l’individu.
- Les primes de danger, pour le travail de nuit, etc.
- Les primes de rendement, les primes de ponctualités, les heures supplémentaires...

Les rétentions sont les suivantes :
- L’IRPF, l’impôt sur le revenu espagnol
- La sécurité sociale

Le rôle primordial de la fiche de paie

Le bulletin de paie est très importante dans la comptabilité financière d’une société et ce pour plusieurs raisons. En premier lieu, l’importance de la fiche de paie est vitale dans une entreprise étant donné que les impôts issus de cette dernière affectent directement le revenu net de la plupart des organisations. Elles sont aussi sujettes à de nombreuses lois et réglementations.

Enfin, dans la majorité des cas, le revenu est l’une des méthodes des plus efficaces pour motiver un travailleur, il est donc important que la compagnie règle la somme exacte.

La mission principale du service de paies est de s’assurer que tous les employés reçoivent leur paie en temps et en heures. Assurez-vous donc que votre service comptable connait bien la réglementation espagnole.

Si vous avez pour projet de devenir entrepreneur et embaucher des salariés en Espagne, nous pouvons vous conseiller et vous aider. N’hésitez pas à contacter un de nos experts en création d’entreprise en Espagne au +34 93 159 24 80 ou par mail tas@tas-sl.es.