jon
gestion entreprise
Contact us now! Our experts will answer you within 24 hours
Contact us

Au moment de s’installer et créer votre société en Espagne, plusieurs alternatives concernant le choix de la forme légale de votre entreprise sont envisageables. En effet, c’est une étape cruciale à ne pas négliger afin d’assurer la pérennité et le futur succès de votre activité. Ainsi, parmi toutes les alternatives possibles, la société limitée en Espagne est une option à considérer avec intérêt. Pour y voir plus clair, voyons ensemble ses caractéristiques et points forts à prendre en compte lors de votre réflexion.

Si vous souhaitez créer votre entreprise en Espagne, vous devez dans un premier temps choisir le statut juridique de la société espagnole  que vous voulez créer. Ce choix se fera selon le niveau de responsabilité et le type d’activité envisagée. Il vous faut tout d’abord savoir qu’il existe deux principaux statuts juridiques en Espagne : la Sociedad Anónima (SA) qui est l’équivalent de la Société Anonyme en France, et la Sociedad Limitada (SL) comparable a la SARL. . Souplesse et faible apport en capital permettent à cette structure d’être le type de société le plus utilisé en Espagne. Réformé depuis la loi du 1er juin 1995 en offrant encore plus de flexibilité, La société à responsabilité limitée espagnole peut-être la solution la plus adaptée à votre future implantation d’activité en Espagne.

La Société Limitée espagnole, homologue de la SARL française

À l’image de la SARL française, la Société Limitée espagnole, plus communément appelée SL, est une société commerciale dont la responsabilité est limitée aux apports. Cette forme offre notamment une sécurité pour l’entrepreneur ainsi que de la flexibilité. Les actionnaires d’une SL espagnole ne répondent pas personnellement aux dettes sociales de l’entreprise. Il faut savoir que la question de la responsabilité limitée est au centre des nouvelles mesures  de la part du gouvernement espagnol. Le but étant de stimuler l'entreprenariat en réduisant la peur de tout perdre.

Quelles sont les caractéristiques d’une SL en Espagne ?

Le capital social minimum à fournir lors de la création d’une SL en Espagne est de 3000 euros. Il est important de noter qu’un seul fondateur est nécessaire pour constituer une SL espagnole. Il n’y a pas de nombre minimum ou maximum d’actionnaires. En Espagne, chaque actionnaire possède un droit de participation égale, peu importe le degré de sa participation dans la SL. Sachez également que la modification du statut d’un partenaire et l’apport de fonds non monétaires sont facilités. Dans tous les cas, étudier bien tous les types de sociétés en Espagne avant de choisir celui qui vous conviendra le mieux

Une autre forme de socité limité la  Sociedad limitada nueva empresa ou SNLE ?

Introduite en avril 2003 la SLNE est une variante de la SL. Ce format est spécialement pensé pour encourager les projets d'entreprise de petite et moyenne taille. Le capital minimum exigé est de 3.012 € et le maximum de 120.202 €, avec un maximum de 5 associés contrairement à la SL où il n'est pas limité. Les démarches sont simplifiées par rapport à la SL (organe de gestion plus simple qu'un conseil d'administration), et le régime d'imposition est l'impôt sur les sociétés. Le nom de compagnie doit inclure l’un des noms du fondateur et les lettres SLNE. Bien entendu, la Société Limitée est de responsabilité limitée au capital apporté, aucun risque donc pour le patrimoine personnel en cas de mauvaise gestion.