Acheter un appartement en Espagne: les 5 pièges à éviter!

Immobilier en Espagne 9 commentaires   Publié le par Jonatan Carbonell

the best house dealMettre ses économies dans l’immobilier espagnol est devenu chose courante depuis quelques années maintenant. Mais comme toujours concernant l’investissement immobilier, éviter d’acheter sur un coup de cœur car l’achat d’un bien peut s’avérer très complexe.

Pour vous assurer que votre projet d’achat se passe comme prévu et que cette «bonne affaire» ne tourne au cauchemar, voici ce que vous devriez savoir pour éviter toute surprise future.

Cette liste est loin d’être complète, mais l’achat d’un appartement en Espagne doit se faire avec vigilance. De nos jours, méfiez-vous de tout ce qui semble trop facile, trop intéressant voire louche.

1. Méfiez-vous des vices cachés!

Parfois, c’est seulement après avoir acheté un bien immobilier que les vices cachés apparaissent. Ainsi, soyez vigilants et faites attention de bien les repérer ; d’où l’intérêt d’effectuer plusieurs visites.

Si l’appartement que vous avez acheté a moins de 10 ans d’ancienneté, il faut faire jouer la garantie dite «décennale»: une garantie sur une période de 10 ans pour une série de dommages. Cette dernière couvre les défauts de fabrication du logement.

En revanche, un appartement qui a plus de 10 ans n’est couvert par aucune garantie contractuelle, seulement en cas de vices cachés. Dès lors qu’un vice caché apparait au moment de la vente, l’acheteur peut faire marcher la garantie de vices cachés. Pour cela, il faudra entreprendre une action en justice pour prouver la mauvaise foi du vendeur et obtenir le versement de dommages et intérêts ou encore l’annulation de la vente.

Par contre, il est conseillé de demander les pièces justificatives pour le chauffage, l’amiante, les termites, et le plomb et de joindre ces documents à l’acte de vente.

2. N’oubliez pas de lire les comptes rendus de la réunion de copropriété!

Lorsqu’un appartement vous plait plus qu’un autre, visitez le pendant la semaine à différentes heures de la journée et si possible durant le weekend.

En ce qui concerne le règlement de copropriété, vérifier bien les charges liées à l’entretien des tout les espaces communs, gardiennage, chauffage, évacuations sanitaires etc.. Pensez à les demander car le vendeur oublie de les présenter, et souvent par manque de franchise.

Le contrat de réservation doit faire l’objet d’une attention particulière, pour ce qui est du prix de vente et du délai d’exécution des travaux. En revanche, tous les travaux qui n’ont pas encore été facturé après la date exacte de la vente sont à la charge de l’acheteur, qu’importe si cela a été décidé lors d’une assemblée sans sa présence.

3. Faire une vérification approfondie avant tout versement d’argent.

Quand vous avez à transférer une somme d’argent importante, faites très attention à qui vous l’envoyer. Tout d’abord, assurez-vous de la solvabilité de la personne. N’hésitez pas à demander des informations concernant la personne, il est arrivé que des personnes mal intentionnées mettent en vente des biens dont ils ne sont pas propriétaires, mais où ils ont accès.

Surtout, ne signer jamais rien et ne verser pas d’argent avant d’avoir demandé un avis juridique dans une langue que vous parlez parfaitement, et de la part d’un professionnel qui a une expérience en droit immobilier espagnol.

4. Vérifiez que toutes les dettes ont été payées.

Une chose à connaitre avant l’achat d’un appartement en Espagne, est que toutes les dettes de la propriété, y compris les hypothèques, les impôts locaux et les frais communautaires, restent liées à la propriété. De ce fait le nouvel acheteur devra payer les dettes restantes. Alors vérifier s’il reste des dettes sur la propriété. Cette vérification peut se faire à travers le notaire à la signature du contrat préliminaire et une autre fois quelques jours avant la signature finale.

5. Passez par un professionnel.

Pour toute acquisition immobilière en Espagne, il est recommandable de passer par un professionnel qui s’y connait dans le domaine de l’immobilier, qui pourrait vous conseiller. Pour éviter d’être prit au piège, la seule méthode afin de décourager les malfaiteurs est de prévoir un acte de vente notarié.

Problèmes souvent rencontrés par les acheteurs

Souvent, de nombreux problèmes sont rencontrés par les acheteurs, tels que :

  • des appartements avec fondations manquantes, achetés sans titre légal ou qui n’existent pas;
  • des constructeurs ou des promoteurs qui font faillite;
  • des appartements construits sans permis de constructions, vendus avec de faux actes de propriété ou vendus à plus d’un acheteur; 
  • des hypothèques sur le bien du propriétaire précédent.

Enfin, si vous voulez tout savoir les arnaques immobilières à éviter sur internet : cliquez-ici !

Faire appel à nos services

Faire appel à des services professionnels est une sécurité indispensable pour éviter les arnaques des bonnes affaires.

TAS Consultoria, cabinet de conseil et d’expertise comptable à Barcelone, peut vous faciliter les formalités, vous conseiller et vous accompagner dans chaque étape d’acquisition de votre bien immobilier en Espagne. Nos experts juridiques seront à vos côtés lors de la négociation du contrat et se chargeront de réviser le contrat de vente.

Découvrez nos services d’accompagnement et conseils immobilier avec notre pack achat immobilier espagne et n’hésitez pas à nous contacter par téléphone au +34 93 159 48 91 ou par mail tas@tas-sl.es pour tout renseignement complémentaire.

Première expertise gratuite et sans engagement avec un conseiller immobilier

 

Pour aller plus loin :

Ces articles seront intéressant pour vous

acheter un bien immobilier en espagne devenir resident espagnol vivre et travailler en espagne
Publié le par Jonatan Carbonell

9 réponses à Acheter un appartement en Espagne: les 5 pièges à éviter!

  1. christian stona dit :

    bonjour
    j’envisage un achat à Sant Feliu de Guixols maximum 150000 euros

  2. Jonatan Carbonell dit :

    Bonjour Christian,

    Sant Feliu de Guixols est une très belle ville portuaire sur la Costa Brava, cela peut être un investissement de qualité. N’hésitez pas revenir vers nous une fois votre bien ciblé.

  3. Arnaud dit :

    L’aventure me tente également. Je mets les voiles sur Barcelone. Je suis actuellement en train de repositionner ma société et de préparer un site bilingue franco-catalan. J’avais un budget très serré, peu de maîtrise en la matière mais et je bénéficie heureusement d’une aide à la création… Bientôt le grand saut !

  4. Merci pour ces conseils précieux, il est vrai que les investisseurs ne savent pas toujours à quoi s’attendre lorsqu’ils nvestissent ailleurs qu’en France! :)

  5. salmi dit :

    Je compte demander un visa pour l’obtention d’une résidence à but non lucratif c’est à dire droit au travail.alors quels sont les conditions et frais pour subvenir à mes besoins,ainsi que ceux de ma famille.je suis détenteur deja d’un compte bancaire chez BBVA.dois je acheter d’abord un bien immobilier?
    N.B:je suis de nationalité algérienne.

  6. Joana VIUSA dit :

    Bonjour : Je suis à la retraite et possède une maison double à la campagne à 20 mn des plages de Sant Feliu de Guíxols. Je l’ai mise en vente à 120 000 euros sans grand succès. Je dois encore 48 000 euros à ma banque de crédit hypothécaire. J’aimerais rencontrer une famille ou un couple prêts à devenir copropriétaires avec moi, mais chacun chez-soi, bien entendu, sachant qu’en fait il s’agit d’une grande maison à deux ailes, totalement séparées: côté est, un salon et deux chambres + salle de bain + cuisine + jardin; còté ouest, salon, deux chambres, salle de bain et petite cuisine, chaque aile de la maison ayant une porte d’entrée séparée, et deux accès à la propriété, par la rue en bas et par un chemin privatif. Mon souhait (peut être irréalisable) serait de vendre la moitié de cette propriété pour 50 000 euros.
    La maison, construite il y a 13 ans de plain-pied sur un terrain de plus de 1000 m2, est rès spacieuse, itrès lumineuse, inondée de soleil, à travers de nombreuses fenêtres à double vitrage. Elle est chauffée au chauffage central (gas naturel).
    Possibilité de louer.
    Garantie de sérieux et d’honnêteté, documents à l’appui. Merci de m’aider à trouver une solution! Bien à vous, Joana

  7. Jonatan Carbonell dit :

    Bonjour Joana,

    Votre souhait est réalisable mais pas dans le cadre de la vente. Pour avoir un copropriétaire, il faut que cette personne rachète la moitié de la valeur de votre maison chez un notaire pour devenir co-propriétaire.
    Si vous souhaitez avoir plus de précisions, je vous invite à contacter directement un de nos conseillers à cette adresse : tas@tas-sl.es

    En vous souhaitant une bonne journée et un bon week-end.

  8. Je vous remercie pour vos conseils, l’achat d’une maison en Espagne n’est pas du tout évident.

  9. Merci pour vos conseils.Je pense qu’il faut toujours avoir l’avis d’un professionnel pour tout type d’investissement à l’étranger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

TAS Consultoria - Expertise comptable et création d'entreprise en Espagne

Le blog pour créer une entreprise en Espagne