Les impôts sur le revenu en Espagne : IRPF, Renta, bien faire la différence !

Fiscalité espagnole Laisser un commentaire   Publié le par Jonatan Carbonell

impots-espagne-irpf-renta

Les impôts sur le revenu en Espagne, comment ça marche ?

Si vous vivez et travaillez en Espagne depuis plus d’un an, vous êtes très probablement soumis à l’imposition sur les revenus que vous percevez dans ce pays.
Il est souvent difficile de s’y retrouver, d’autant plus quand on ne vit pas dans son pays d’origine !
Quand et comment doit-fait faire ses déclarations d’impôts en Espagne ? Comment est-on imposé ? Sur quels types de revenus ?

Cet article vous donne les clés pour bien comprendre comment fonctionne l’imposition sur les revenus en Espagne et vous permettra de mieux vous y retrouver au moment de faire vos déclarations.

IRPF:

C’est l’impôt sur le revenu des personnes physiques (“impuesto sobre la renta de las personas físicas” en espagnol).

L’impôt sur le revenu en Espagne est semblable à l’impôt sur le revenu présent dans de nombreux pays mais il a la spécificité d’être prélevé à la source (autant que possible) tout au long de l’année sur les revenus perçus par les personnes physiques.
L’irpf est une retenue, un acompte appliqué sur trois types de revenus : ceux obtenus via

  • les loyers (si vous êtes propriétaire d’un bien immobilier par exemple)
  • le travail via les feuilles de paie (si vous êtes salarié)
  • les factures (dans le cas des auto entrepreneurs qui facturent leurs prestations)

Le cas des revenus du travail

En pratique, l’irpf, retenu sur les revenus du travail pour les salariés sera estimé en fonction de la situation personnelle de chaque travailleur, et prélevé mensuellement par l’employeur (réajustable chaque année si la situation varie).

Le modèle 145 :

Le modèle 145 est un formulaire qui permet aux salariés de communiquer à leur employeur (ou agent payeur) leurs données personnelles, familiales etc. , ou de notifier les possibles changements ayant eu lieu au cours de l’année. Les impôts retenus mensuellement par l’employeur (l’irpf) varient en fonction de ces données.

Le cas de l’auto entrepreneur en Espagne (autónomo) :

Dans le cas de l’autónomo, on parle toujours d’irpf mais la retenue sera forfaitaire et trimestrielle (20% sur le bénéfice). L’année suivante, au moment de la déclaration de renta, sera faite une déclaration du bénéfice annuel (imposé au taux de l’impôt sur le revenu). Finalement, une régularisation sera faite par l’administration fiscale (remboursement ou prélèvements additionnels).
Si vous avez le statut d’auto entrepreneur en Espagne (autónomo), vous êtes par conséquent résident fiscal espagnol, il vous faudra aussi payer l’IRPF. Cela fonctionne différemment car vous devrez vous–même estimer et déclarer cet impôt. Notre conseil est donc de prévoir et de budgétiser cette dépense à l’avance, en ayant une vision globale sur l’année.

Déclaration de “renta”

La déclaration d’impôts sur les revenus en Espagne est une déclaration annuelle à faire par les personnes physiques qui doivent déclarer leurs revenus (cela inclue tous les types de revenus, par exemple si vous possédez des biens immobiliers qui vous génèrent un revenu il faudra le déclarer). Elle prendra en compte ce qui a déjà été retenu et taxera le reste, permettant de recalculer ce qui a été payé ou non et donc de vous faire rembourser s’il y a eu un surplus de paiement via l’irpf au cours de l’année précédente.
En effet, la déclaration de renta se fait l’année N+1 : elle concerne les revenus perçus l’année d’avant (vous déclarez en 2016 les revenus perçus en 2015).
La déclaration de renta est la même pour tous : travailleurs salariés ou autoentrepreneurs.

En résumé, dans la déclaration de renta apparaissent aussi les acquis et les retenus au cours de l’année précédente via l’irpf qui seront déduis pour effectuer le calcul final et la régulation.

Pour plus d’informations concernant la déclaration de renta en Espagne, vous pouvez vous référer à notre article sur la « déclaration de renta 2016 calendrier et démarches».

En résumé

IRPF : Il s’agit d’une retenue prélevée périodiquement (mensuelle ou trimestrielle) au cours de l’année en fonction des revenus perçus .
Déclaration de renta : Il s’agit d’une déclaration annuelle qui englobe l’irpf déjà retenu (qui sera donc pris en compte lors de la déclaration) et tout autre type de revenu perçu au cours de l’année.
Si vous êtes salarié, vous devrez donc simplement transmettre les données concernant votre situation personnelle à votre employeur, puis faire annuellement votre déclaration de renta.

Publié le par Jonatan Carbonell

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

TAS Consultoria - Expertise comptable et création d'entreprise en Espagne

Le blog pour créer une entreprise en Espagne