Tout savoir sur la baisse du coût du travail en Espagne

Actualité, Tout Laisser un commentaire   Publié le par Jonatan Carbonell

les-temps-modernes-chaplinLa baisse du coût du travail est une bouffée d’oxygène pour l’économie espagnole dans un contexte européen morose.

La réduction du coût du travail se poursuit en Espagne. Les réformes du gouvernement Rajoy portent leurs fruits. Les bons chiffres de la balance commerciale de ces derniers jours le prouvent.Le déficit commercial espagnol est passé de 24,3 milliards d’euros en juin 2011 à 19,8 milliards en juin 2012.

Selon Thomas Gillet le pays « tire profit de la diversification de ses exportations vers les nouvelles économies émergentes », analyse-t-il. En outre, « la compétitivité des entreprises espagnoles exportatrices s’est améliorée », spécialement la « compétitivité prix, grâce à une modération des salaires. Le coût unitaire du travail en Espagne s’élève à 20,60 euros, contre 26,80 euros en Italie et 27,60 euros pour la zone euro. »

Comme nous l’avions déjà souligné dans un article précédent, la baisse du coût du travail en Espagne devient un véritable atout pour attirer les entrepreneurs et créer une entreprise en Espagne. La compétitivité ainsi gagnée permet de doper les exportations du pays.

Les chefs d’entreprise ont salué la réforme du marché du travail espagnol amorcé par le premier ministre Mariano Rajoy en début d’année « parce qu’elle leur a fait gagner en compétitivité via une flexibilité accrue du marché du travail (baisse du coût des licenciements) » note l’économiste espagnol Enrique Dominguez.

Une politique gagnante, estime Ludovic Subran, chef économiste chez l’assureur-crédit Euler Hermes. « D’ici à deux ans, les réductions de coût du travail engagées par l’Espagne, entre autres, vont porter leurs fruits. » Et si rien n’est fait côté français, le différentiel de coût avec l’Hexagone va s’accroître au profit de ses voisins du Sud.
Plus emblématique encore, le commentaire de Carlos Ghosn, le patron de Renault Nissan, cité dans le quotidien espagnol El Mundo le 28 septembre, qui estime que « l’Espagne redevient un pays attractif pour l’industrie automobile »

Pour conclure, d’une manière générale, il est clair que les mesures mises en place par le gouvernement, Rajoy va dans le sens d’un assouplissement du marché du travail conjugué à une réduction de ses couts. Une bonne nouvelle  pour tous ceux qui s’intéressent de près a la création d’entreprise en Espagne.

Publié le par Jonatan Carbonell

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

TAS Consultoria - Expertise comptable et création d'entreprise en Espagne

Le blog pour créer une entreprise en Espagne
  • Appel gratuit et sans engagement

  • Catégories

  • Faites nous part de votre projet ! Contactez-nous

  • Name: Email:  
  • Rejoignez-nous

    Twitter Facebook Linkedin Google Plus
  • Partenariats